Viande de cheval, le scandale s'accentue

Ecrit par

Depuis vendredi, la viande de cheval est sur toutes les lèvres et partout dans les médias. Aujourd'hui, les professionnels de la filière sont reçus à Bercy. La Roumanie clame son innocence.

Nous pouvons parler d'histoire sans queue ni tête. Vendredi, nous avons appris que de la viande de cheval avait été trouvée dans des lasagnes au bœuf. Findus, la marque incriminée, a garanti sa bonne foi et tous ses produits à base de bœuf ont été retirés de la vente en France, au Royaume-Uni et en Suède. Ce week-end, c'est une avalanche de critiques et de spécialistes qui savent tout et son contraire qui se sont bousculés sur nos plateaux de télévision pour nous expliquer que de toute façon, la composition des plats n'est pas assez détaillée et qu'il ne faut pas consommer de plats industriels. En attendant l'avis de ces bien-pensants ne fait pas avancer les affaires de Findus qui se retrouve à rejeter la faute sur tous ses collaborateurs.

Viande de cheval, le scandale s'accentue

La société suédoise Findus a pris la décision de retirer tous ses plats à base de bœuf de la vente. Sauf que la société qui fabrique ces plats – Comigel – qui se trouve à Metz prépare aussi des plats pour les marques distributeurs. Auchan, Monoprix, Carrefour, Casino, Picard, Cora et Système U sont aussi concernés. Comigel n'a pas attendu pour accuser son fournisseur roumain. En effet, c'est de la viande roumaine qui se trouve dans nos lasagnes made in France. Le problème majeur qui se pose alors concerne la réglementation autour de cette viande. Si celle-ci est convenablement marquée ou si les étiquettes sont tronquées. La viande de cheval serait bien moins chère que celle de bœuf. Les économies sont vite trouvées.

Après cette préparation de la viande roumaine, elle vient en France grâce à Sanghero qui se trouve dans le Sud de la France. Cette société a pour mission de revendre cette marchandise à Comigel. Le scandale de Burger King et du steak de cheval fait bien pâle figure à côté de tous ses acteurs et retournements de situation. Findus a précisé que Comigel n'a pas respecté son contrat. Celui-ci incrimine les mauvaises livraisons de Spanghero. Le président de Spanghero, Barthelemy Aguerre s'est empressé d'accuser l'abattoir roumain. Le président roumain, bien embêté, attend que la lumière soit faite sur cette affaire mais craint – en cas de culpabilité clairement identifiée – pour la mauvaise image de son pays. En France, les consommateurs sont évidemment inquiets mais ce sont les ministres socialistes qui hurlent à la trahison. D'ailleurs, une réunion est prévue aujourd'hui dans l'après-midi entre le gouvernement et les professionnels de la filière. Qu'en pensez-vous?

Viande de cheval, le scandale s'accentue