Le menu végétarien dans les cantines scolaires, un débat qui divise

Ecrit par

Le député UDI Yves Jégo vient de déposer un projet de loi visant à introduire, de manière automatique et obligatoire, un menu végétarien dans les cantines scolaires françaises. Espérant ainsi mettre définitivement fin aux polémiques face aux obligations religieuses de chacun.

L’assiette végétarienne serait-elle définitivement le meilleur menu laïque ? C’est en tout cas ce que pense le député UDI Yves Jégo. A la rentrée, il s’est empressé de présenté sa proposition de loi instaurant un menu végétarien dans toutes les cantines françaises. Son projet a été exposé dans une tribune du Monde signé par des intellectuels, dont le moine bouddhiste et écrivain Matthieu Ricard. Une alternative qui vient apaiser les tensions suite aux divers débats autour des menus sans porc, halal ou casher dans les école. Au moins avec le menu végétarien, tous les soucis liés au croyances de chacun. Mais il y en a une à qui ça ne plaît pas du tout, c’est la ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem. Et c’est bien là où le bât blesse, et amplifie encore plus l’opposition gauche/droite. Elle explique dans le journal du 12/13 hier que “dans un certain nombre de communes on offre des repas de substitution qui ne sont pas végétariens.”

Et poursuit “ne pas pas vouloir imposer à ces communes là de souscrire forcément à un repas végétarien “ avant d’ajouter “je pense que les choses fonctionnent bien aujourd’hui si on met de côté certaines polémiques qui finiront par être réglées par la justice“ en faisant références aux virulentes contestations de chacun face à la demande de menus sans porc. Un avis qui s’oppose donc à celui de Jean-Marc Pujol , le maire Les Républicains de Perpignan qui avait déjà proposé à ses écoles un menu végétarien en substitution à celui sans porc. Idem pour le mairie de Toulouse, Jean-Luc Moudenc -Les républicains également- et. François Bayrou qui avait indiqué en mars "travailler l’idée d’un menu sans viande dans sa ville de Pau". A Saint-Etienne, c'était déjà en décembre 2014 que les cantines proposaient des menus végétariens !

Le menu végétarien dans les cantines scolaires, un débat qui divise

Mais quand les adversaires politiques s'affrontent pour savoir qui a raison et qui a tord, nous on s’interroge tout simplement sur ce qu'apporterait ce régime, en terme de bienfait nutritifs, aux écoliers. Bien que le régime végétarien ait fait ses preuves depuis des années, on peut quand même se demander si un repas sans viande peut convenir à des enfants en pleine croissance ? Il faut savoir que sans viande, le régime végétarien peut rapidement être mal conçu en terme nutritionnel, et entraîner des carences en fer. Les végétaux comme les légumes apportent toutes sortent de nutriments, mais différents de ceux apportés par les viandes. Alors afin qu’un repas soit complet et nourrissant pour un enfant, il faut impérativement associer des féculents à des légumineuses comme par exemple du riz avec des haricots rouges. De plus, une portion de crudités et de fruits frais est obligatoire pour garantir l’apport en vitamines C. Espérons que nos dirigeants finissent par se mettre d'accord pour ensuite instaurer un projet de loi solide avec des clauses nutritionnelles bien encadrées.