Top Chef 2016 : Thomas Murer ouvre son premier restaurant

Arrivé en demi-finale face à Xavier et Coline, l'ancien candidat de Top Chef Thomas Murer vient d'ouvrir son premier établissement. Situé à la frontière belge, Aal Shoul promet de beaux moments de dégustation !

A peine le concours Top Chef fini qu’un candidat annonce l’ouverture de son propre restaurant. On parle de Thomas Murer, qui est arrivé 3e dans l’émission en face de Xavier et Coline. Désireux de retourner aux valeurs vraies il vient d’ouvrir son propre restaurant dimanche dernier dans le petit village d’Hobsheid au Luxembourg. “Aal Schoul” en luxembourgeois que l’on peut traduire par La Vieille Ecole est commanditée par l’ex-candidat , sa femme Emeline et le boucher-traiteur Guy Kirsch. Après avoir terminé le concours télévisé, Thomas Murer a vécu une sorte de crise de conscience, qui l’a poussé à “réaliser un rêve de gamin” et à quitter son ancien restaurant La Mirabelle dans lequel il officiait en tant que chef de salle. Il se confie au site lequotidien.lu avoir “pris du temps pour réfléchir” en sortant de l’émission avant d’ajouter “Je me lance avec des gens qui connaissent les métiers de bouche, pas avec des investisseurs banquiers qui n’y connaissent rien à la cuisine et qui font ça seulement pour l’argent, en pensant qu’on peut travailler à deux en cuisine et faire seulement 39 heures par semaine. Ils augmentent les objectifs chaque année, tout en gardant le même personnel, puis revendent au bout de quatre ans. C’est ce qu’on voit un peu au Luxembourg. Mais pour moi, l’argent n’est pas le but premier.”

Depuis dimanche 1er mai donc, Thomas a inauguré Aal Schou et ses 60 couverts Situé dans une vieille bâtisse entièrement refaite à neuf, le lieu ne dispose que d'une petite équipe avec seulement 4 personnes en cuisine “ On travaillera main dans la main avec Guy Kirsch, qui est un boucher très réputé au Grand-Duché. On présentera nos viandes en salle dans une chambre de maturation. On travaillera en direct avec les producteurs du coin. Il y a un fournisseur de champignon sur place, un boulanger dans le village, un maraîcher à un kilomètre et demi… L’idée est vraiment de montrer qu’au Luxembourg on a aussi un terroir, et de le mettre en valeur avec une cuisine simple et bien réalisée, sans prétention” dit-il à lequotidien.lu On a hâte de lire les premiers retours.

Et pour ne rien rater de votre émission préférée, abonnez-vous à notre dossier Top Chef.