Top Chef 2016 : Épreuve de la Renaissance, résumé

Ecrit par

L’aventure Top Chef au Puy du fou continue avec une épreuve sur le thème de la Renaissance où les candidats doivent réaliser un plat salé avec des fruits et un sucré avec des légumes !

Après la première épreuve autour du fumage dans Top Chef 2016, Joy Astrid, Thomas, Franck et Coline se retrouvent pour la seconde épreuve et font un bond de 500 ans dans le temps, direction la Renaissance ! Cette époque était marquée par l’arrivé du sucre et cet ingrédient était donc servi à toutes les sauces. Les candidats restants ont été divisés en deux équipes et devront cuisinier un plat salé avec des fruits et un dessert avec des légumes. Joy Astrid et Coline travaillent ensemble pour la première fois et même si la fatigue pèse, elles peuvent bénéficier du soutien d’Hélène Darroze. Joy Astrid se lance dans la réalisation d’un cromesquis au fromage de chèvre avec des pommes et des coings. Un plat qui ressemble plus à un dessert à cause du fromage et des fruits. L’absence de légumes se ressent, elle décide de remplacer son cromesquis au fromage par une version à base de volaille. De plus, la candidate assaisonne sa brunoise d’abricots avec du safran, le fruit s’efface, elle ajoute donc différents fruits comme de la mangue pour parfumer l’ensemble.

Top Chef 2016 : Épreuve de la Renaissance, résumé

Thomas de son côté, en charge du plat salé, réalise un magret rôti avec du foie gras et une déclinaison de fruits. Le candidat sait ce qu’il fait et redouble d’ingéniosité pour présenter un plat original.Coline de son côté prépare un bavarois aux artichauts avec sa crème d’agrumes. Une recette réussie selon Hélène Darroze, qui risque fortement de faire mouche face au jury. Franck qui cuisine aussi un dessert de légume veut proposer du fenouil au sirop, cru, une crème mascarpone, et de la tomate. Philippe Etchebest lui explique alors que ce n’est pas avec cette recette qu’il remportera l’épreuve, il doit donc revoir son plat. Il réalise donc un coulis de tomate en cherchant à faire une sorte de trompe-l’œil et assaisonnera son tartare de fenouil et de tomate avec une vinaigrette à base de pépins de tomates. Au moment du dressage, Joy Astrid est en difficulté puisque la candidate ne sait pas où disposer les ingrédients dans son assiette, ce qui semble agacer Coline, encore déçue d’être toujours en compétition alors que son assiette avait remporté un point lors de la première épreuve. La dégustation a été confiée à l'historien culinaire Fabrice Prochasson et commence avec les plats de Thomas et de Franck. Le premier a fourni un beau travail visuel et technique, nottament en utilisant des fruits fragiles et l'assaisonnement est réussi. Même la viande un peu trop cuite passe puisque c'était ainsi qu'elle était consommée à l'époque de la Renaissance. L'assiette de Franck est plus limitée visuellement mais le goût est subtil et bien équilibré. Le chef continue en dégustant le plat de Joy Astrid qui manque un peu de travail technique, mais les épices rééquilibrent l'ensemble. Pour le dessert de Coline, le Meilleur Ouvrier de France salue la réflexion de ce plat très bien exécuté. C'est malgré tout Thomas et Franck qui sont qualifiés. Les filles se retrouveront donc en dernière chance dans la suite de la soirée Top Chef au Puy du Fou !