Top Chef au Puys du Fou, dans les coulisses de l'émission (EXCLU) 

Ecrit par

Découvrez les coulisses de l’épisode exceptionnel de Top Chef qui se déroule au parc du Puy du Fou et qui sera diffusé ce lundi 7 mars. Direction le tournage du concours comme si vous y étiez !

Ce lundi 7 mars, dans Top Chef 2016, direction le Puy du Fou pour l'épisode 7 et comme nous étions présent sur le tournage en novembre dernier, on vous fait découvrir les coulisses de la première épreuve. D'ordinaire fermé à cette période de l'année, le parc à thème est pris d'une agitation exceptionnelle qui vient perturber son calme. La raison ? Le tournage d’un épisode de la nouvelle saison de Top Chef ! Matthieu Bayle, producteur de l’émission à succès de M6, explique que l'envie de lier cuisine et histoire date des premières saisons. Si l'idée a mûri aussi longtemps, c'est que les contraintes liées au tournage semblaient quasi insurmontables. Et pour cause, même si une seule épreuve est tournée le jour de notre présence, l’équipe technique est sur le pied de guerre depuis l’aube pour installer les caméras, le décor et bien évidemment les plans de travail pour que les candidats puissent cuisiner. La machine Top Chef est imposante : 102 personnes ont fait le déplacement ( machinistes, jurés, candidats et équipe de production comprise) et certaines sont arrivées la veille au soir. Après plusieurs heures d’installation où tout le monde semble ravi de bénéficier d’un temps radieux pour cette journée d’automne, le tournage peut commencer. Le Puy du Fou a vu les choses en grand pour faire sa promotion : le décor reprend au détail près ceux d’un petit village du nord de la France au début de l’An 1000 et les acteurs reproduisent avec un respect méticuleux une invasion Viking, avec drakkars le long de la rivière artificielle conçue par le parc.

Top Chef au Puys du Fou, dans les coulisses de l'émission (EXCLU) 

C'est sous le regard ahuri des candidats que toutes ses actions ont lieu, alors qu'ils se demandent bien ce qui les attend pour cette épreuve exceptionnelle. Philippe Etchebest et le chef invité pour l’occasion, Fabrice Prochasson, entrent en scène et leur expliquent qu’ils devront réaliser un plat inspiré d’une technique, le fumage, justement inventée par les guerriers nordique. Ils disposent d’une liberté totale pour mettre à leur sauce cette méthode ancestrale. Les deux Meilleurs Ouvriers de France quittent alors le décor, ils goûteront à l’aveugle les plats à la fin de l’épreuve. Si Fabrice Prochasson apparaît pour la première fois à l’image, ce MOF 1996 a l’habitude de conseiller la production sur les épreuves. Ce passionné d’histoire de la gastronomie est aussi à l’origine de ce déplacement. Le chef qui collectionne les casquettes est président de l’Académie culinaire de France mais également consultant pour les restaurants du parc. Dans "l’arène", les 8 candidats, divisés en deux équipes, commencent à cuisiner sous le regard de leur coach respectifs, Hélène Darroze et Michel Sarran. Les deux chefs passent dans les rangs et multiplient les questions sur le plat que préparent les cuisiniers. Ces échanges permettent bien évidemment de rendre l’émission plus fluide et de mieux comprendre ce que font les candidats, mais Michel Sarran nous expliquait également, lors des confidences du jury de Top Chef 2016, que le fait de prendre part aux épreuves "donne l’impression de participer au concours".

Top Chef au Puys du Fou, dans les coulisses de l'émission (EXCLU) 

Un candidat de l'équipe de Michel Sarran souhaite d'ailleurs réaliser une technique pour le moins risquée et que le chef ne connait pas. Michel Sarran le prévient du danger, insiste même, mais l’aspirant au titre de Top Chef est sûr de lui : son plat le fera gagner. Le membre du jury nous explique sur ce point qu’il n’avait "jamais travaillé avec ce candidat, participer aux épreuves permet de découvrir leur personnalité et certains sont des têtes de mules. Parfois ça paye, et parfois pas du tout". C'était justement le cas pour Pierre Meneau, éliminé lors de l’épisode de l’épisode 5 et qui avait tendance à suivre son inspiration jusqu’au bout, et pas toujours pour le meilleur. L’ensemble de l’équipe semble surexcité par ces conditions exceptionnelles, mais ils ne bénéficient pas d'une seconde de repos. Si l’ambiance est joyeuse et plutôt détendue sur le plateau de tournage, la régie installée dans un abri non loin grouille comme une fourmilière. Certains notent précisément le nom de tous les plats réalisés pour faciliter le montage de l’émission, un autre est désespérément à la recherche d’un micro après que celui d’un des candidats ait cessé de fonctionner et le producteur souffle à l’oreille des chefs que leurs candidats doivent se dépêcher puisque la fin de l’épreuve arrive.

Les candidats sortent de la piste et l’installation de Philippe Etchebest et Fabrice Prochasson se fait dans l’urgence en raison d’un invité qui n’était pas prévu au programme : la pluie ! Encore très fine et peu visible à l'écran,celle-ci n'empêchera pas le tournage de se poursuivre, les chefs dégustent donc sans attendre les premiers plats. En régie, Hélène Darroze et Michel Sarran découvrent comment s’en sortent leurs poulains. Pour la première assiette, Michel Sarran a l’avantage et se moque très gentillement de son adversaire qui, très sage, assure que son équipe l’emportera au final. Mais les deux chefs décident de quitter la salle pour "garder le suspense entier" comme l'explique Hélène Darroze. Les chefs et toute l’équipe se sont décidément pris au jeu et les résultats sont annoncés quelques minutes plus tard, après une petite pause en attendant la fin d'une grosse averse. Le travail n’est toutefois pas fini puisque les scènes "de confessionnal" seront tournées dans l’après-midi et le lendemain, les candidats s’opposeront pour la seconde épreuve et la dernière chance, elle aussi tournée au parc. Rendez-vous ce soir à 20H55 sur M6 pour découvrir l’épisode d’exception de Top Chef 2016 au Puy du Fou, cette fois-ci, en image !