Top Chef : Le public jamais satisfait des finalistes ?

Ecrit par

Après l’élimination polémique d’Olivier, meltyFood revient sur les grandes "injustices" de l’émission Top Chef.

Dans une émission culinaire, le seul élément auquel le public n'a pas accès est le goût des plats. Le téléspectateur aura donc tendance à juger beaucoup plus le visuel, la personnalité du candidat ou encore à se fier aux commentaires du jury. Pourtant il est évident que tous ces éléments sans être dénaturés, sont "arrangés" au montage. Ainsi, nous apprenons depuis la qualification de Kévin et Xavier pour la grande finale de Top Chef 2015 qu’Olivier, qui était favori si l’on se fiait aux images avait fourni une assiette très bonne mais jugée "hors-sujet" par les jurés. Hors cette remarque a été coupée au montage final afin de conserver tout le suspense au moment de la cérémonie des couteaux. Un événement qui s'inscrit dans la longue liste de ce que le public a ressenti comme étant des injustices voir même des tricheries de la part de la production. Autre exemple : la victoire de Stéphanie Le Quellec face à Pierre Sang et Fanny Rey. La chef, peu appréciée du public, est pourtant aujourd’hui à la tête de l’une des plus grandes cuisines de France, le restaurant de l'hotel Le Prince de Galles, ce qui devrait en dire long sur ses capacités et son talent en cuisine.

Top Chef : Le public jamais satisfait des finalistes ?

Nous pourrions également citer la "polémique"" Naoelle. En effet, sa victoire face à Florent Ladeyn avait fait couler beaucoup d’encre mais malgré la personnalité de l’ancienne candidate (ou ce que le montage a bien voulu laisser croire aux spectateurs), selon les jurés c’est bien le goût qui a primé lors du verdict final. Enfin, les célèbres Norbert et Jean sont devenus très proches après l’émission comme nous le savons puisqu'ils ont présentés ensemble le programme Norbert et Jean, le défi. Au final, puisqu'il ne s’agit que d’un jeu, la vraie carrière de ces candidats perdants ou gagnants ne s’en est que mieux portée après le concours. Stéphanie Le Quellec, Florent Ladeyn, Thibaud Sombardier et tant d’autres dirigent aujourd’hui des restaurants étoilés. Certains, comme Pierre Sang Boyer ou Romain Tischenko, ont su utiliser leur notoriété et ouvrir des restaurants comptant parmi les plus tendances de la capitale. Une victoire malgré la défaite non ? Que pensez-vous avec le recul de la défaite de certains candidats de Top Chef?