Top Chef : Christian Constant attaqué en justice ?

Ecrit par

Omar, un cuisinier de 33 ans, menace le chef Christian Constant aux prud'hommes pour non-paiement de ses heures supplémentaires. Un nouveau scandale dans le monde de la gastronomie.

Décidément, ce n'est pas la joie du côté des grandes maisons. Quand ce n'est pas pour des violences en cuisine comme chez Yannick Alléno, c'est pour non-respect des droits de travail. Et Omar, un cuisinier de 33 ans, ne compte pas se laisser faire. Dans une enquête menée par le journal Leparisien, notre homme menace l'ex-juré de Top Chef, Christian Constant, de l'attaquer devant les prud'hommes et pour cause : selon son témoignage, le dirigeant du célèbre restaurant Violon d'Ingres oblige ses cuisiniers et commis à faire des heures supplémentaires non-rémunérées, soit bien au-delà des 39h hebdomadaires mentionnées dans les contrats de travail établis. Muni de témoignages et de preuves flagrantes, Omar n'a pas hésité à faire valoir ses droits lors d'une discussion avec Christian Constant et sa femme (chargée des ressources humaines) durant l'été 2014. Mais voilà, tout ne s'est pas déroulé à l'amiable et la situation finit par dégénérer. Le chef met en doute son intégrité et le menace de le confondre devant ses collègues mais Omar a pensé à tout. Ayant prévu le coup, il a enregistré leur conversation avec son téléphone portable tout en sachant que sa carrière professionnelle était finie. "Quand on attaque un homme d’une telle renommée, qui a formé des Meilleurs ouvriers de France, on sait ce qu’on risque… Je ferai autre chose, j’essaierai d’ouvrir un restaurant." Actuellement en arrêt de travail depuis plusieurs mois, après deux opérations successives suite à une grave blessure à la main survenue en cuisine, Omar a bien l'intention de se battre contre les abus de son employeur.

Top Chef : Christian Constant attaqué en justice ?

Du côté de la Maison Constant, le chef est loin d'être ravi par cette menace judiciaire. Il affirme avoir payé les heures réclamées par son ancien employé une première fois par lettre recommandée mais cela ne s'arrête pas là. "Nous avons reçu une seconde lettre dans les mêmes termes en février 2015, menaçant d’une action aux prud’hommes. Nous contestons en bloc et ne pouvons que nous étonner de sa démarche. Nous ne pouvons tolérer de telles accusations sans fondement, contre une maison unanimement respectée, reconnue pour son éthique. Nous attendons donc en toute sérénité la procédure annoncée, et avons mandaté notre avocate pour y répondre" a-t-il déclaré devant les journalistes. La bataille entre Omar et l'un des plus prestigieux invités de la saison 2015 de Top Chef semble bien parti pour s'éterniser durant les mois à venir. La suite du prochain épisode à retrouver sur meltyFood.