Thanksgiving : Le dîner d'origine décrypté

Ecrit par

Dinde, tarte à la citrouille, canneberges... Thanksgiving est une fête délicieuse et gourmande célébrée par tous les américains à travers le pays. Mais si on remonte au tout premier Thanksgiving, en 1621, les plats étaient différents de ceux d'aujourd'hui. Une vidéo de The Guardian remonte aux origines.

Pour beaucoup d'américains, le repas de Thanksgiving se compose de plats de saison tels que la Dinde rôtie, la farce, la sauce aux canneberges, les pommes de terre en purée et une tarte à la citrouille. Le premier festin de fête remonte à novembre 1621 lorsque les Américains et les Indiens se sont réunis à Plymouth pour célébrer la récolte d'automne. Le premier Thanksgiving est alors né il y a presque 400 ans. Mais qui y avait-il vraiment au menu ce jour-là ? Après notre décryptage culinaire de Thanksgiving ayant lieu dans une semaine, regardez la vidéo postée par The Guardian qui propose ce qui se trouvait vraiment à la table du premier repas de cette fête américaine. On y apprend que la traditionnelle dinde était remplacée par du canard, du cygne ou du pigeon, et qu'en raison de l'absence de four, la viande n'était pas rôtie mais bouillie ou cuite à la broche. Le chevreuil était également présent. Si on en croit la vidéo les colons et les indiens ont probablement mangé des moules. Autant de plats et de produits qui ont totalement disparu des assiettes du Thanksgiving d'aujourd'hui.

Thanksgiving : Le dîner d'origine décrypté

En accompagnement, la vidéo du Guardian, nous apprend que les actuelles pommes de terres en purée étaient remplacées par des légumes tels que le maïs, les navets, les oignons, les carottes et les citrouilles. Autant de produits issus des cultures et plantations de l'époque. Il n'y avait pas encore de sauce aux canneberges mais simplement des marrons et des noix. Il n'y avait pas non plus de tarte à la citrouille. Mais comment le menu de Thanksgiving a-t-il pu devenir celui qu'il est aujourd'hui ? C'est une journaliste américaine, Sarah Josepha Hale, qui va militer pendant plusieurs années en faveur d'une journée commune à tous les états pour célébrer Thanksgiving et qui va être entendue par Lincoln en 1863. Ainsi chaque quatrième jeudi de novembre est l'occasion de réunir le peuple américain autour d'une célébration officielle et commune à tous les foyers américains. La journaliste contribua largement à travers son magazine et une douzaine de livres de cuisine au menu de Thanksgiving actuel.