TCA : Une nouvelle loi contre la maigreur des mannequins vient d'être adoptée

Ecrit par

A l’heure où l'amendement contre les sites pro ana vient d’être levé, le gouvernement durcie ces mesures contre la maigreur excessives des top model.

Il y a un mois, les ministres ont abrogé l’amendement des sites qui encouragent la maigreur excessive. Non pas par laxisme, mais tout simplement parce que le fait de diaboliser ce genre de plate-formes et médias internet aurait un impact contre productif. Plus on interdirait les personnes néfastes , plus leur action serait violente et dangereuse. Aujourd’hui, le gouvernement souhaite agir contre l’anorexie en visant tout d’abord les mannequins. responsable d’un certain model d’image de la femmes, leur maigreur peut inciter implicitement les jeunes filles et femmes à accéder à ce type de physique plus proche de la maladie qu'une certaine idée de la beauté. Ce jeudi 17 Décembre, les députés ont adopté un projet de loi santé visant à endiguer le phénomène de maigreur excessive chez les top model. Ce projet exigerait désormais que toutes jeunes femmes voulant accéder a la profession de mannequin délivre un certificat médical attestant que “l’état de santé du mannequin, évalué notamment au regard de son indice de masse corporelle (IMC), est compatible avec l’exercice de son métier “. Toutes personnes tentant de déroger à cette indication sera passible de 6 mois de prison et 75 000 euros d’amende.

TCA : Une nouvelle loi contre la maigreur des mannequins vient d'être adoptée

De plus, les députés ont adopté une autre mesure concernant les photos de mode. En effet, tout cliché sur lequel des modifications, de quelque nature soient-elles, sur le corps des model devra être signalé sur la photo par la mention “photographie retouchée". Si on salue cette initiative, on a du mal à imaginer que tous les clichés de nos magazines féminins fichés ainsi ! Un précédent texte avait déjà été proposé en indiquant que ce serait l’IMC du mannequin qui jouerait sur sa capacité à continuer de travailler. Mais nous savons aujourd’hui que ce chiffre n’est qu’indicatif et d’autres symptômes comme l'arrêt des menstruations, les TCA, la morphologie sont beaucoup plus parlant qu’un nombre. C’est pourquoi l’avis d’un médecin sera plus juste, en espérant que les jeunes femmes concernés ne se procurent pas des papiers factices. Une belle évolution pour la société. Espérons que l'ensemble des pays de la mode fassent preuve d'autant de fermeté. Que pensez vous de ces nouveaux amendements?