Tabasco : Les secrets d’une success story autour d’un atelier culinaire avec Bruno Oger

Ecrit par

De passage à Paris, le grand patron de Tabasco a répondu à nos questions autour d’un atelier de cuisine animé par Bruno Aget. Le chef 2 étoiles nous a fait découvrir comment utiliser la marque mythique à travers des recettes savoureuses.

Elles sont petites et se glissent partout, elles sont aussi mythiques qu'indémodables, qui sont-elle ? Les bouteilles de Tabasco bien-sûr ! Depuis 1868, la marque de condiment la plus connue du monde régale les jeunes et les moins jeunes aux quatre coins de la planète; le tout sans avoir à changer sa fameuse recette à 3 ingrédients : piments, sel et vinaigrette. Entre tradition et modernité, Tabasco s’emploie à rester fidèle aux valeurs familiales qui font partie intégrante de la marque. Et en parlant de famille, le CEO Anthony Avery Simmons est la 5ème génération de la famille fondatrice à diriger l'enseigne. La rédac a eu la chance de le rencontrer lors de son dernier passage à Paris.

Tabasco : Les secrets d’une success story autour d’un atelier culinaire avec Bruno Oger - photo
Tabasco : Les secrets d’une success story autour d’un atelier culinaire avec Bruno Oger - photo

Pour l’accompagner, il y avait un atelier cuisine animé par Bruno Oger. Sorti des cuisines de son restaurant La Villa Archange au Cannet, le chef doublement étoilé a élaboré 3 recettes inédites à bases de Tabasco : un Minestrone de Légumes infusé au Tabasco Vert et crevettes pochées, une Poitrine de volaille à la crème de Tabasco et un dessert Délice de Guajana au Tabasco Rouge et caramel sur sablé praliné. La particularité de ces assiettes, c’est qu’elles nous ont permis de constater que le Tabasco peut être utilisé autrement qu'en condiment. Comme nous l’a confié très justement le chef Oger “je me suis servi du Tabasco comme assaisonnement et non comme piquant”. Une fois régalés, nous nous sommes entretenus avec Anthony Avery Simmons. Concernant la raison de son passage en France, il nous confie : "la France est un excellent marché pour la marque, c’est le troisième pays qui consomme le plus de Tabasco en Europel. Une visite de courtoisie dans un pays qui lui tient à coeur : “C’est important pour nous de venir ici car le Tabasco est arrivé très tôt dans votre pays, je dirai dès 1880” . Ce produit ferait donc partie de la culture gastronomique de notre pays ? En effet : “Vous, les français, vous avez su apprivoiser le Tabasco au sein de recettes telles que le Steak Tartare et le Bloody Mary”.

On s'interroge alors sur le côté stratégique de la marque, et plus particulièrement les ingrédients marketing qui font la réussite de Tabasco. Le patron affirme que ses équipes “ne sont pas a la recherche d’une évolution ou innovation du produit. Ce qui fait la force de la marque c’est justement qu’ils font la même chose depuis des années. Que c’est une marque authentique et traditionnelle américaine”. Mr Avery Simmons continue “je suis extrêmement fier que la recette élaboré par mon arrière-arrière-arrière-grand-père n'ai pas changé , et ce depuis 150 ans” avant de poursuivre “le challenge numéro un, c’est de faire qu’un aussi produit âgé puisse répondre aux attentes de tous, y compris des jeunes qui ne les connaissent pas encore. La success story serait donc basée sur la reconnaissance du produit à travers les époques ainsi que la conquête permanente des nouveaux publics.

Tabasco : Les secrets d’une success story autour d’un atelier culinaire avec Bruno Oger
Tabasco : Les secrets d’une success story autour d’un atelier culinaire avec Bruno Oger

Et les jeunes dans tout ça ? “Les jeunes sont de plus en plus intéressés par la cuisine et l’univers des marques qu’ils consomment” dit-il. Chacune d'entre elle a donc une responsabilité vis-à-vis de leurs clients sur leur rapport à l’environnement, leur façon de fabriquer les produits, les ingrédients qu’elles utilisent. "Ces aspirations sont d’ailleurs ancrées dans ’lADN même de Tabasco, fortement basé sur la communication corporate (...) en terme de publicité, le principal but c’est de rendre Tabasco appétissant car aujourd’hui ce que recherche les jeunes c’est d’expérimenter, tout en se régalant ! ” Et à ce sujet, notre interlocuteur nous apprend qu’aux Etats-Unis, les jeunes utilisent plus volontiers le Tabasco avec de l'alcool, plutôt qu’au sein de leurs recettes. Le cocktail qui a la cote en ce moment, c’est "le Michalada, composé à base de bière, de jus de tomate et de Tabasco”. De leur côté, "les personnes un peu plus âgées s’en serviront au sein de plats exotiques ou pour relever un plat un peu plus classique.” En conclusion, la marque Tabasco a encore de belles années devant elle. Et quelque chose nous dit que c'est grâce à l’entreprise passionnée qui la dirige et à l’efficacité de sa recette tout simplement bonne.

Pour découvrir tous les tests de la rédac, abonnez-vous à notre dossier spécial par ici.

Source : Tabasco