SuperBowl 2014 : 5 aliments qu'on ne trouvera pas sur un plateau TV de supporter

Ecrit par

Tout sport a ses interdits, le SuperBowl aussi. La rédaction de meltyFood vous propose de découvrir une sélection de 5 aliments qu’on ne trouvera pas sur un plateau TV de supporter pour la finale du 2 février.

Tout sport a ses règles, la finale du SuperBowl n'y échappe pas. En 2013, la finale de ce championnat de football américain a réuni plus de 111 millions de personnes, soit 1 américain sur 3. Si pour le SuperBowl 2014 le plateau végétarien est toléré, il y a tout de même des aliments disqualifiés. Pour commencer, la "fausse viande" et son équipe steaks ou nuggets de légumes ne devraient pas faire son entrée sur le plateau TV. Un supporter peut-être végétarien tous les jours de l’année sauf lors cette soirée. En 2013, un milliard de chicken wings devrait être consommés lors du SuperBowl . Le poulet est bien le 23ème joueur de la partie. Si les chips sont les indispensables d'une soirée match, les chips de Kale, ou chips de chou frisé ne sont pas conviées. Bien que le Kale connaisse un récent succès aux Etats-Unis grâce à ses vertus en vitamine A, C et en calcium, cela ne semble pas être au goût des supporters.

SuperBowl 2014 : 5 aliments qu'on ne trouvera pas sur un plateau TV de supporter - photo
SuperBowl 2014 : 5 aliments qu'on ne trouvera pas sur un plateau TV de supporter - photo
SuperBowl 2014 : 5 aliments qu'on ne trouvera pas sur un plateau TV de supporter - photo
SuperBowl 2014 : 5 aliments qu'on ne trouvera pas sur un plateau TV de supporter - photo

Carton rouge pour les aliments verts puisque la laitue n’ont plus n’est pas comptée dans la mêlée. Malgré ses 100 espèces différentes, pas une ne sera sélectionnée, a part si elle est dans un burger bien sûr. Toujours dans l'élan des plantes : le quinoa. Cette "pseudo-céréales" n'est pas invitée, au même titre que la betterave et les épinards, probablement pas assez virile. La virilité est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’y aura sûrement aucun cupcake sur le plateau TV spécial football américain. Si en 2013, meltyFood dressait le top des cupcakes pour le SuperBowl, leur succès semble révolu cette année. Des gourmandises mignonnes certes, mais contenant pas assez de testostérones. Toutes les fautes de goût sont maintenant connues, il ne reste plus qu’à garnir son plateau en attendant la finale.

Source : http://www.huffingtonpost.com/2014/01/17/worst-super-bowl-food_n_4610497.html?utm_hp_ref=food&ir=Food