Super Bowl plus calorique que Thanksgiving ?

Ecrit par

Durant la semaine fatidique du super bowl, les Américains consomment près de 6000 calories en junk food. Imaginez donc combien de nourriture cela représente. Il n'y a pas à dire, tout est prétexte à manger gras.

Le Super Bowl, en plus d'être l'un des événements les plus importants de l'année aux Etats-Unis, la fête s'apparente également à un gargantuesque buffet. Selon les estimations du Calorie Control Council d'Atlanta, les Américains consomment 2400 calories durant les 4/5 heures de jeu et 6000 calories la semaine de la finale. Pour vous donner une idée, 2 parts de pizza au pepperoni et quelques canettes de bière équivalent à au moins 1000 calories, soit la moitié de nos besoins journaliers. Le meilleur pour la fin : 1 billion de chicken wings sont consommés durant le week-end du Super Bowl, soit plus qu'en 2013 où un milliard était prévu. Le jour J, les Américains mangent 11 millions de parts de pizza et environ 5080 tonnes de chips. Impressionnant, non ?

Super Bowl plus calorique que Thanksgiving ?

Cet événement bat de loin Thanksgiving et Noël en termes de calories ingérées sur une semaine. D'après les résultats d'une étude à la Cornell University, la pire semaine est celle avant le Super Bowl avec près de 5500 calories de nourriture. En plus de nous faire grossir, c'est aussi le meilleur moyen de nous faire dépenser plus : les Américains achètent en moyenne $150 de nourriture au supermarché (environ 132€). Quand ils mangent, ils ne font vraiment pas les choses à moitié ! Regarder un match de football américain doit, étonnamment, donner très faim. Et vous, allez-vous suivre le Super Bowl 2015 au Hard Rock Café ?