Starbucks s'engage contre le gaspillage alimentaire !

Ecrit par

La branche américaine de Starbucks a pris la décision d’offrir 100% de leurs invendus aux personnes dans le besoin. Une décision prise pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Alors qu’en France les supermarchés s’engagent contre le gaspillage alimentaire en 2016, les chaînes de restaurants restent encore à la traîne. Aux Etats-Unis, suite aux plaintes du personnel qui s’agaçait de jeter tous les soirs à la poubelle de la nourriture encore consommable, Starbucks a pris la décision de donner à des associations l’intégralité des invendus. Sandwichs, paninis, fruits et légumes, salades, wraps… Tous ce qui reste en fin de journée et qui était jusque-là jeté parce que, par exemple, le pain était trop dur ou que la date de péremption approchait, sera maintenant confié à des associations équipées de camion réfrigérants. Même si un partenariat existait depuis 2010, peu d’aliments étaient en réalité donné puisque les dons se limitaient aux viennoiseries. Selon un communiqué de Starbucks, "le défi était de trouver un moyen de conserver la qualité des aliments pendant la livraison (…) nous nous sommes concentrés sur comment conserver la température, la texture, mais aussi le goût de notre surplus alimentaire, de façon à ce que lorsque des personnes dans le besoin mangeront nos aliments, ils pourront quand même l’apprécier".

Starbucks s'engage contre le gaspillage alimentaire !

Les efforts entrepris atteindront réellement leur objectif d’ici 2021 puisqu’à partir de cette date, 100% des invendus seront donnés. En effet, les lois réglementant les dons alimentaires sont très strictes et c’est aux entreprises de faire les efforts nécessaires pour que les aliments restent consommables pendant le transfert vers les banques alimentaires. La date de péremption souvent très courte est d’ailleurs souvent pointée du doigt sur ce sujet puisqu’elle contribuerait au gaspillage alimentaire. L’entreprise espère que d’autres chaînes de restauration suivront cet exemple, surtout qu’un engagement gouvernemental a été pris l’année dernière pour diviser par deux la quantité d’aliments jetés d’ici 2030. Chaque année aux Etats-Unis, près de 31 milliards de kilos de nourriture finissent à la poubelle.