Starbucks Japon lance une appli pour payer son café

Ecrit par

Les fans japonais de Starbucks n'auront plus besoin de sortir leur portefeuille. La marque créé sa propre appli de paiement mobile.

Les portefeuilles numériques sont encore peu répandus en France. Nous sommes du genre à préférer payer en liquide ou avec une carte bancaire. Ce n'est pas le cas dans le reste du monde. Les chaînes de fastfood se convertissent aux moyens de paiement mobiles. Après Pizza Hut et son appli pour payer sa commande au robot Pepper, Starbucks embrasse le mouvement au Japon avec une nouvelle application de paiement mobile. Au pays du manga, les lycéens et étudiants passent en moyenne 6 à 7 heures par jour sur leur mobile. Starbucks s'est donc adapté aux usages locaux de ses clients. Désormais, les fans de la marque peuvent payer cafés et boissons en scannant un code-barre. Le prix des boissons et autres pâtisseries est débité d'une carte Starbucks préenregistrée. L'appli fonctionne dans plus de 1100 enseignes de la marque américaine à travers le pays. C'est aussi une autre façon de suggérer des achats personnalisés. L'application Starbucks propose des informations sur les produits, mais aussi des offres promotionnelles. Cette application est un instrument de pointe dans la stratégie publicitaire de la marque en Asie orientale.

L'innovation numérique est en extension rapide dans cette partie du monde, d'après le site Entreprise Innovation. Starbucks n'en n'est pas à son coup d'essai dans la région. Déjà en décembre 2015, Starbucks avait ouvert sa première boutique en ligne sur le site d'e-commerce Tmall. Cet équivalent local d'Amazon (vente BtoC) a été fondé en 2008 par le géant chinois de la vente en ligne Ali Baba. Starbucks s'était servi de cette expérience en ligne comme d'un relai avec l'expérience en magasin. Sinon, vous pouvez recréer les Cinammon Rolls grâce à cette recette de FastGoodCuisine. Difficile de complètement dématérialiser la vente de produits alimentaires. Le Japon n'est pas le premier pays où Starbucks propose une application. En 2014, la marque proposait déjà l'appli coréenne Siren Order pour commander et payer sur mobile. Starbucks avait ensuite transformé l'essai avec la première appli explicitement nommée "Starbucks". "Starbucks a décidé d'explorer de nouvelles façons de tirer parti des innovations numériques pour satisfaire les clients et débloquer des opportunités de croissance à travers le pays" a déclaré John Culver, président du groupe Starbucks pour la région Chine / Asie-Pacifique. Pour utiliser ce genre d'appli en France, il faudra attendre encore un peu.

Source : entrepriseinnovation.net