Soda et Star, des pubs problématiques ?

Ecrit par

Une star dans une publicité n’est pas forcément le jackpot assuré. Quelques collaborations ont fait polémique, meltyFood revient sur quelques publicités controversées.

Et si célébrité et publicité ne faisaient pas bon marché ? Ces dernières années, tout laisse penser que faire appel à une star n’est pas forcément plus vendeur. En cause : les conflits d’intérêt, les divergences d’opinions, voire même le discrédit. Il y a peu Scarlett Johansson s'exprimait sur son partenariat avec SodaStream, suite à cette annonce Scarlett Johansson déclarait qu'elle ne serait plus ambassadrice Oxfam, un groupe humanitaire contre les injustices et la violence. Au cœur de cette affaire : le conflit israélo-palestinien. La première pub de la nouvelle égérie de SodaStream devait être diffusée lors de la finale du SuperBowl mais changement de programme, les organisateurs viennent de décider de mettre de côté cette annonce publicitaire par peur des représailles de Coca-cola et Pepsi que la star cite à la fin, vidéo en fin d'article.

Soda et Star, des pubs problématiques ?

Un raté pour Sodastream ? Pas tellement, la marque n’aura jamais fait autant parler d’elle que depuis quelques jours. En s’engageant dans la campagne anti-obésité "Let’s Move" avec Michelle Obama, Queen B a elle aussi été au cœur d’une polémique. En effet, Beyoncé n'est autre que l'égérie de Pepsi. Pas facile de prendre part à une lutte pour inciter à bouger et à maigrir tout en étant le visage d’une marque de soda sucré. Même combat pour le basketteur Lebron James et son contrat avec Sprite. Comme quoi, toutes les associations ne sont pas tellement une bonne "affaire".

Publicité de Scarlett Johansson pour SodaStream, où Coca-cola et Pepsi sont cités

Publicité de Beyoncé pour Pepsi