Séries télé et alcool, le duo ne fait pas bon ménage chez les jeunes

Ecrit par

Quand vous pensiez être tranquillement entrain de regarder une petite série, il se trouve que les images agissent sur votre soirée pour vous ambiancer à une grosse soirée binge drinking. Vous ne regarderez plus jamais Carrie Bradshaw de la même façon !

Qui ne pense pas à Brie Van Der Kamp quand on évoque du Chardonnay ou à Sex in the City quand vient l'heure du Cosmopolitain ? Si certains alcool sont aujourd'hui durement associés à un show télé, c'est parce que la majorité d'entre eux n'hésitent pas à le mettre en scène ou même à donner une partie intégrante à l'intrigue. Mais cette omniprésence n'est pas sans conséquence : une étude américaine vient d'être présentée au Congrés des sociétés académiques de pédiatrie qui se tient jusqu'au 3 mai à Baltimore (Maryland, Etats-Unis) et affirme que ce spectacle incite les jeunes à la beuverie. Pour en arriver à de tels résultats, les auteurs de l'étude ont scruté 10 séries télévisées américaines et leurs images où l'alcool était présent, et il faut bien avouer que c'est impressionnant. En effet, chaque épisode d'une série populaire contiendrait en moyenne deux placements de produit alcoolisé, dans certains cas cela va jusqu'à 13. Comme le stipule bien le site Sciencedaily, c'est la bière qui prédomine largement le paysage avec la Budweiser (12% des cas), la Heineken (7%) et la Dos Equis (6%). Et après une seconde étude concernant les marques d'alcool les plus plébiscitées chez les 15-20 ans, ce sont évidemment celles qui sont les plus présentes dans les séries.

Bien-sûr, en France, tous les téléspectateurs sont protégés par la loi Evin interdisant toute publicité pour les substances alcooliques à l'écran. Mais la majorité des séries américaines sont diffusées sans message d'alerte. Et nous savons tous combien de jeunes (et de moins jeunes) regardent des séries en streaming ou sur des plateformes de téléchargement. Ce qui leur permet d'avoir accès à des programmes où l'alcool est un produit de consommation courante et sans danger.Jean Pierre Couteron, président de la Fédération Addiction explique comment une simple série de fiction arrive à produire de tels effets. Il se a confie à Pourquoidocteur.fr " On se présente chez vous à un moment de détente, avec un personnage auquel vous vous êtes identifié, illustre-t-il. Il consomme de l’alcool et pose la bouteille avec une marque visible. L’empreinte sur votre cerveau n’est pas la même que le discours sur les dégâts de l’alcool lors d’une conférence". Nous vous rappelons que l'alcool est interdit aux mineurs et qu'il est à consommer avec modération.