Les français consomment trop de sel

Ecrit par

L'Agence de la sécurité alimentaire réclame des mesures pour réduire la teneur en sel dans certains aliments. En cause : les industriels. Ils sont convoqués par le ministère de l'Agriculture.

Charcuteries, fromages, plats préparés, soupes…le sel est omniprésent dans nos assiettes au grand damne des autorités sanitaires. Une dizaine d'années ont passé depuis la première sonnette d'alarme mais la consommation de sel des Français ne baisse pas assez face à l'objectif de réduction de 20 %. Le ministère de l'agriculture demande donc à l'industrie agroalimentaire de "travailler" sur le sujet. "Trop gras, trop salé…" pour lutter contre l'obésité, le gouvernement avait déjà amorcé la bataille contre les produits manufacturés. Malgré "une diminution de l'apport en sel depuis 2008, suite à la baisse des teneurs en sel de certains produits alimentaires" l'enjeu reste important.

Et pour cause, consommé en trop grande quantité, l'or blanc de nos cuisines serait facteur de rétention d’eau, de maladies cardio-vasculaires et favoriserait le cancer de l’estomac. Jusqu'à maintenant, les industriels étaient simplement incités à baisser la teneur en sel de leurs produits, sans obligation. Bien décidée à changer ces usages, l'Agence nationale de sécurité alimentaire décide de mettre son grain de sel et plaide auprès du parlement européen pour que les excès puissent être disqualifiant. Selon elle, "la dynamique actuelle de réduction des teneurs en sel par ces démarches volontaires (apparaît) à elle seule insuffisante pour atteindre les objectifs de santé publique fixés".

Les français consomment trop de sel