Sandwich jambon-beurre : Prix en augmentation

Ecrit par

Avec 1,243 milliard d'unités vendues, le jambon-beurre reste le sandwich chouchou des français. Mauvaise nouvelle, son prix moyen a encore augmenté par rapport à 2012. La rédaction de meltyFood vous en dit plus.

A quelques jours du Sandwich & Snack Show, les dernières tendances du snacking nous ont été dévoilées. La star des sandwichs reste incontestablement le jambon-beurre qui représente 58% des sandwichs consommés. Au total 1 243 unités de cette combinaison gourmande ont été consommées. Le tarif moyen en 2013 est de 2,71 euros, soit 1,26% de plus qu'en 2012 et 7,54% depuis 2010. La différence de prix est colossale selon les régions de France puisqu'il est 10,46% plus cher dans les grandes agglomérations (plus de 50 000 habitants). Parallèlement l'inflation cumulée des prix de la restauration sur cette même période est de 6,30%. Le coût du jambon-beurre augmente donc plus vite que les autres produits de la restauration. Souvenez-vous, l'an dernier nous vous faisions déjà part de l'augmentation du prix du jambon beurre.

Sandwich jambon-beurre : Prix en augmentation

Si le jambon-beurre conserve sa place de numéro un, il est aussi en train de perdre des parts de marché (5,39%). Cela s'explique en partie par une concurrence de plus en plus forte. Ainsi sur le segment de la restauration rapide, l'offre française est passée de deux produits à l'origine (le sandwich et le burger), à plus de 35 produits. En France le salon Parizza nous informait d'ailleurs une préférence de la pizza vis-à-vis du burger en France. Il faudra vous rendre à Douai pour trouver le jambon-beurre le moins cher avec un tarif moyen de 2,22€, puis Bourg-en-Bresse (2,35€) et Saint Brieux (2,43 €). Paris reste la ville où il est le plus cher... Comptez en moyenne 3,29 € pour croquer dans le dit sandwich. La capitale est suivie par Marseille (3,71€) et par Toulouse (3,10€). Rapporté au prix moyen des revenus par ville, il faut travailler 8 minutes à Saint Brieux pour s'offrir un jambon-beurre contre 10 minute à Paris et 15 minutes à Marseille.

Même si le contexte économique n'est pas florissant, le marché du snacking continue de progresser avec 7 236 milliards de repas pour un chiffre d'affaire s'élevant à 45,86 milliards d'euros. C'est une augmentation de 1,78% par rapport à l'an dernier. On attribue ce succès à l'augmentation de la population en âge de consommer en dehors du domicile, à l'offre diversifiée et qualitative. Enfin nos habitudes changent, nous avons de plus en plus tendance à manger ou grignoter en dehors des heures de repas. Cela explique la sortie de nouveaux produits tels que Ma Pause Fruit Barres de Materne. La France devient un véritable "laboratoire d'innovations et de tendances dans l'univers du snacking à l'échelle mondiale" affirme Bernard Bouthoul, Directeur Général Gira Conseil. On note néanmoins une baisse de la dépense moyenne (0,75%) avec environ 6,34€ attribué par repas. C'est 0,05 centimes de moins qu'en 2012. Les consommateurs sont donc plus attentifs à leur porte-monnaie, même dans les enseignes économiques.