Restaurant : Bientôt adieu l'addition?

Ecrit par

Outre-Manche nombreux sont les restaurants qui pensent à faire payer les clients au moment de la réservation. Ainsi plus besoin de demander l’addition.Exactement comme si vous étiez au théâtre ou à un concert, vous payez de suite. Une idée qui a de quoi séduire et inspirer les restaurants français.

Et si on supprimer l’addition ? L’addition est parfois source de conflits et de prise de tête pouvant ruiner tout le bénéfice d’un bon repas en quelques minutes. Et c’est pas Muriel Robin qui vous dira le contraire. Alors que certains restaurants New-Yorkais proposent une réduction sur l’addition si on vient sans portable, des restaurants anglais proposent de faire payer le repas au moment de la réservation. Selon le The Telegraph certains restaurants londoniens luxueux ont l’intention de mettre en place à partir de cet été le paiement au moment de la réservation, à l’instar de l’achat d’une place de concert ou de théâtre. L’idée a de quoi séduire. Plus besoin d’attendre des heures que le serveur porte l’addition une fois le repas finit on peut s’en aller. Chez meltyFood on salue cette initiative qui rendra le moment passé au restaurant encore plus agréable. Et si ça devenait le futur de la restauration ? Peut être que dans quelques années l’addition n’existera plus.

Restaurant : Bientôt adieu l'addition?

Un restaurant étoilé a confirmé la mise en place de ce service : The Clove Club dans l’Est de Londres. L’établissement permettra aux clients de choisir parmi un menu dégustation à 90€ ou 130€ payé à l’avance. En revanche les boissons seront réglées à table. Ce nouveau service est assuré par la société américaine Tock qui prévoit d’étendre cette technologie à tous les établissements qui la désire. Ce service éviterales fraudes à l’addition comme le fait de lacher un rat au milieu du restaurant. Un porte Parole de la société Tock confie à The Telegraph "Nous avons beaucoup de demandes de renseignement de restaurants du Royaume-Uni. Des centaines de restaurants à travers le monde envisagent d’adopter notre technologie." Pour l’instant seuls les établissements haut de gamme semblent s’intéresser à ce service mais d’ici quelques années il risque de se démocratiser et se généraliser.