Régime méditerranéen contre les troubles de la mémoire ?

Ecrit par

Depuis le temps qu’on revendique ses effets bénéfiques sur la santé, le régime méditerranéen est encore une fois valorisé par une nouvelle étude. Des chercheurs canadiens ont démontré qu’il protégerait contre les troubles de la mémoire. Décidément il a tout pour lui.

On vous parle depuis longtemps sur meltyFood du régime méditerranéen et de ses nombreux effets sur la santé. Secret de longévité, puissant allié contre la dépression mais aussi bon pour la planète, le régime méditerranéen a tout pour plaire et est de nouveau mis en avant par des chercheurs. Une étude réalisée par l’Université de McMaster en Ontario au Canada vient de démontrer ses propriétés sur la mémoire. S’alimenter à la façon méditerranéenne avec un régime sain, c'est à dire riche en fruits, légumes, poissons et d’huile d’olive permettrait de lutter contre les troubles de la mémoire et certaines affections cérébrales. Pour cette étude à grande échelle les chercheurs se sont intéressés à 27 860 personnes âgées de plus de 55 ans dans 40 pays pendant environ 5 ans. Les participants ont tous des antécédents de maladie cardiaque, d’accident vasculaire cérébral. Des experts ont analysé leurs capacités cognitives et leur mémoire au début de l’expérience, puis 2 ans après et à la fin de l’étude. Résultat ceux qui ont une régime méditerranéen sont 24% plus réactifs que les autres.

Régime méditerranéen contre les troubles de la mémoire ?

Bon pour lutter contre les crises cardiaques mais aussi contre les troubles de la mémoire, le régime méditerranéen a décidément tout pour lui. Autant d’arguments qui incitent à l’adopter au quotidien. Le professeur Andrew Smith de l’Université McMaster au Canada, auteur de l’étude confie au DailyMail "L’adoption d’une alimentation saine commence probablement au début de la vie et va de pait avec des comportements sains." Mais de quoi est composé le régime méditerranéen ? L’accent est mit sur les légumes, lés céréales, les fruits, les noix, l’huile d’olive, les poissons. Oubliez les aliments transformés comme les bonbons, le chocolat ou même la viande rouge. Même si cette étude a tout de ce qui a de plus sérieux, il est important de prendre du recul et de ne pas prendre les résultats au pieds de la lettre.