Les adolescentes au régime plus touchées par l'alcoolisme et les troubles alimentaires

Ecrit par

Une étude américaine a démontré que plus tôt une femme se met au régime, plus elle sera sujette à des problèmes tels que l'alcoolisme ou des troubles du comportement alimentaire.

Des chercheurs de l'Université de l'Etat de Floride ont suivi l'alimentation de plus de 1300 personnes pendant 10 ans. Si la pression culturelle reste l'un des facteurs principaux de la mise au régime, on constate que c'est l'âge à partir duquel on le commence qui fait la différence. Les chercheurs ont noté qu'une jeune femme de 13 ans qui commence un régime risque d'en souffrir sur le long terme tandis qu'une de 19 serait plus équilbrée. Pamela Keel, professeur de psychologie, déclare que le comportement futur d'une femme face à la nourriture s'établissait dès son plus jeune age. Si elle est persuadée depuis toujours être en surpoids, elle aura 3 fois plus de risques de sombrer dans l'anorexie, la boulimie ou l'alcoolisme, qu'une autre. Nous vous disions récemment que la pression poussait les ados aux troubles alimentaires, on sait désormais que les régimes précoces sont également en cause. Que pensez-vous de cette étude?

Les adolescentes au régime plus touchées par l'alcoolisme et les troubles alimentaires
Source : dailymail.co