Ramadan 2015

Ramadan au Bangladesh, les recettes cultes

Publié par
Salim Berkoun
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

Aujourd’hui, direction le Bangladesh ! Un pays aux traditions culinaire qui rappellent celles de pays voisins tel que l’Inde et de l’Iran.

Après avoir découvert le repas typique de rupture du jeûne pendant le Ramadan en Iran, nous nous rendons aujourd’hui au Bangladesh. Ce pays propose des plats assez proches de ceux de ses voisins pakistanais ou iraniens. En effet, le menu du Ramadan est spécialement riche en protéines animales et en épices. Historiquement, ces influences culinaires s'expliquent par l’invasion du Bangladesh par l’empire moghol, qui occupait l’Inde et le Pakistan et qui imposa notamment sa cuisine opulente et copieuse. A l’heure du coucher du soleil, la datte, ou kajur comme on l’appelle, est toujours présente, mais peut s’accompagner de jalebis, un équivalent indien de la zalabia maghrébine que l’on retrouvera ensuite au dessert. Le repas commence réellement avec de vraies spécialités du pays : les Piyajoo, que l’on pourrait comparer à des falafels réalisés avec une pâte de lentilles, des oignons et des piments verts, qui s’accompagnent de Beguni, des aubergines panées et épicées.

Le menu du ramadan au Bangladesh
Le menu du ramadan au Bangladesh

Vient ensuite le Shahi Haleem dont nous vous avions déjà parlé en Iran, un ragoût de viande et lentilles qui a mijoté pendant près de 8 heures, donnant au final une sauce épaisse. Ce plat est souvent consommé avec du Paratha, un pain plat à base de blé. Ce buffet, puisqu’il s’agit de cela, sans réel ordre précis, peut également contenir du Shahi doi bora, des boulettes de lentilles (encore puisque que cette légumineuse est particulièrement riche en protéine et peu coûteuse) épicées et frites dans de l’huile puis servies baignées dans du yaourt. Les plats de viandes, pour ceux qui en ont les moyens, sont le Suti Kabab, de la viande marinée mise sur une broche et cuite en roti, du Raan, des cuisses de mouton très épicées, ou encore le Buhna, de la viande de bœuf en ragoût épicé avec du curry et de la coriandre et servi avec du riz. Cependant, le plat le plus emblématique du pays est certainement le Boro baper polay khai : ce plat exceptionnellement fastueux que l'on achète déjà préparé sur les marchés est composé de lentilles, de riz séché, de pommes de terre, de viande émincé, d’œufs et de poulet, le tout est cuit dans du Ghee, un beurre clarifié que l’on retrouve jusqu’en orient, et assaisonné avec 13 épices. Bref voilà de quoi vous contenter pour les derniers jours de Ramadan qu’il reste !

À lire aussi
Ramadan au Mali, les recettes cultes
À lire aussi
Aid El-Fitr, les meilleures recettes pour la fin du Ramadan
À lire aussi
Ramadan 2015 : Indonésie, les recettes cultes
Encore plus de contenus
Food Life

Ces aliments non-périssables à avoir

En cette période de confinement, faire ses courses est devenu une activité qui nécessite plus de préparation que d'habitude. Par contre, nous vous déconseillons de faire des stocks en quantité déraisonnable. Et dans cette logique nous avons établi une liste d'articles qui ne doivent plus se retrouver à la poubelle, en effet certains produits peuvent être consommé au delà de la date recommandée de consommation.

Ces aliments non-périssables à avoir
Food Life

Les plats les plus caloriques au monde

Quand l’envie de manger se présente, rare sont ceux qui vont réussir à se contenir face à la tentation de certains plats appétissants mais surtout très gras. On connait très bien la mélodie : Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour, pratiquez une activité physique régulière, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé, évitez de grignotez entre les repas. Tout ceci perd son sens devant les plats que nous vous présentons. Voici un petit florilège des plats les plus caloriques au monde. 

Les plats les plus caloriques au monde
Ramadan au Bangladesh, les recettes cultes
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible