Ramadan : Tunisie, les recettes cultes

Ecrit par

Nous partons aujourd’hui à la découverte d’un menu de Ramadan très particulier, mais surtout très différent de celui de ses voisins maghrébins.

Après un détour presque "diététique" avec le menu spécial Ramadan de l’Indonésie, retour au Maghreb avec la Tunisie, un pays, petit par sa superficie, mais qui a la particularité de posséder une culture culinaire originale que l’on ne trouve pas ailleurs. Avant de vous révéler le contenu de ce menu, il faut préciser qu’une préparation fait partie intégrante des plats tunisiens : la harissa, une purée piquante préparée à partir de piments rouges, tomate, cumin, carvi, coriandre et ail. En Tunisie, la rupture du jeûne se fait bien entendu avec des dattes, mais aussi avec une Dardoura, boisson sucrée hyper énergisante et extrêmement complexe : pour la réaliser, il faut diluer dans de l’eau de la poudre de bsissa que l’on prépare en broyant un mélange composé d’orge, curcuma, fenouil, anis, coriandre, pois chiches et lentilles cuits au four. Et dites-vous qu’il ne s’agit même pas encore de l’entrée, puisque la traditionnelle chorba est présente ici aussi.

Ramadan : Tunisie, les recettes cultes

La chorba tunisienne est une soupe à l’agneau qui a la particularité d’être préparée avec de l’orge concassée, épicée au curcuma et au Tabel Karouia (carvi et coriandre) et garnie de céleri et de carottes. Pour accompagner cette soupe, les bricks, (ou briouates) sont également de la partie, mais sont ici beaucoup plus consistants que dans le reste du Maghreb. En effet, ceux-ci sont farcis de purée de pommes de terre, de viande hachée et d’œufs durs. Une seconde entrée chaude est souvent à table, la Ojja merguez. Comme son nom l’indique, c’est une préparation à base de merguez, dans une sauce à la tomate épissée à la harissa avec un œuf ajouté en fin de cuisson. Ces salades et soupes sont généralement servies avec du pain traditionnel à la semoule appelée khobz mbesses.

Ramadan : Tunisie, les recettes cultes

Pour conclure cette multitude d’entrées, une simple salade de tomates et concombres parfumée à la menthe et au jus de citron fera passer plus facilement la quantité de gras ingurgitée. En plat de résistance, le Mbatten Brouklou, une préparation de bœuf en sauce rouge accompagnée de beignets de chou-fleur frits et de pois chiches, et épissée au piment rouge conclue ce repas déjà bien rempli ! Bien qu’il n’y ait pas de dessert à table, des pâtisseries sont dégustées tout au long de la soirée. On retrouve entre autre, la zlabia, une pâtisserie dont la pâte est réalisée à partir de farine, d’eau, de levure du boulanger et de cardamome et qui est ensuite enrobé de miel, mais également la harissa (rien à voir avec la sauce piquante) hloua, un gâteau à base de semoule dorée, de dates et de pistaches. Enfin, les yoyos tunisiens sont de simples beignets imbibés de sirop. N’hésitez pas à vous abonner au dossier Ramadan 2015 pour découvrir encore plus de recettes. Que pensez-vous de ce menu?