Ramadan 2015 : Iran, les meilleures recettes

Ecrit par

Nous partons aujourd’hui à la découverte de l’Iran, un pays à la gastronomie très ancienne au croisement entre l’orient et l’Asie mineure.

A l’approche de l’aïd, notre voyage culinaire à l’occasion du Ramadan fait étape en Iran. Ce pays autrefois centre névralgique de l’empire perse dispose d’une cuisine très complexe, aux origines partagées entre l’orient et l’Asie. Comme la majorité des pays musulmans, le Ramadan est l’occasion de découvrir la richesse et l’étendue de ce que peut offrir la cuisine du pays. Le repas typique du ramadan que nous allons présenter aujourd’hui a la particularité d’être très riche en protéines animales et végétales. Le repas commence par une soupe. Cependant, la Ash Reshteh rappellera plus facilement une spécialité indienne, plutôt que leschorbas maghrébines. En effet, cette soupe épaisse à base de Kashk (du yogourt fermenté), est composée de persil, d’épinards, d’aneth, de coriandre, de menthe, de petits pois, de haricots blancs et de lentilles. Des nouilles fraîches appelées Reshteh sont enfin ajoutées à la préparation.

Ramadan 2015 : Iran, les meilleures recettes
Ramadan 2015 : Iran, les meilleures recettes

Cette soupe est souvent accompagnée de Sangak, un pain plat iranien à la farine de blé tendre ressemblant aux Naans, soulignant une fois de plus ses similarités avec la cuisine indienne. Un autre plat, très populaire pendant le Ramadan est le Haleem. Ce ragoût de viande aux lentilles et aux épices a la particularité de mijoter pendant au moins 8 heures, lui donnant au final une consistance très épaisse ressemblant presque à une pâte. Le Haleem est une spécialité qui existe dans de nombreuses déclinaisons dans toute la région de l’extrême orient et de l’Asie mineure. Nous arrivons enfin au plat de résistance. Celui-ci est en général le Shami Lapeh : des galettes frites de bœuf haché mélangé à des pois cassés jaunes et à des œufs et parfumé au safran et au curcuma. Nous pouvons aussi retrouver sur la table des grillades, comme le Joojeh Kebab, des brochettes de viande parfumées au safran et au cumin et souvent accompagnées de riz ou de tomates et de poivrons grillés.

Ramadan 2015 : Iran, les meilleures recettes - photo
Ramadan 2015 : Iran, les meilleures recettes - photo

Pour la dernière étape de ce repas, de nombreux desserts peuvent être consommés au cours de la soirée. Souvent faits à base de fruits secs, notamment de pistache, d’amandes et de noix, ces desserts sont extrêmement sucrés et énergétiques. Comme en Tunisie, la gourmandise la plus populaire reste de loin la Zoolbia (ou zalabia au maghreb), ces sortes de beignets frits, trempés dans du miel. Un autre exemple peut être le Fereni, une crème au lait épaissie avec de la farine de riz, parfumée à l’eau de rose et saupoudrée de pistaches, qui s’apparente au pudding. Pour les plus courageux qui souhaitent récupérer de la dure journée de jeune, nous pouvons proposer le Ranginak, le dessert le plus riche dont nous avons pu parler jusque-là : des dates fourrées aux noix entourent une pâte faite de farine, de cannelle et de cardamome. Sur ce, bon appétit à tous ! Ce menu iranien vous met-il en appétit?