Ramadan 2015 : Indonésie, les recettes cultes

Ecrit par

Nous partons aujourd'hui à la découverte d'un pays où le menu du Ramadan est très particulier : l’Indonésie. Préparez-vous à un Iftar riche en sucre.

Après lesrecettes cultes pour le Ramadan en Algérie, nous voyageons aujourd’hui en Asie, et plus particulièrement en Indonésie. Ce pays à la communauté musulmane très forte a la particularité d’avoir des traditions culinaires uniques et spécifiques pour le mois de Ramadan. Si dans la majorité des autres pays nous retrouvons le trio habituel soupe-plat-dessert, les indonésiens bousculent ces habitudes et proposent un menu certes limité à première vue, mais très riche à la dégustation. Cependant, la rupture du jeûne se fait comme dans tous les pays musulmans, avec une datte, une tradition héritée du prophète Mahomet. En ce qui concerne le menu, celui-ci est généralement composé d’une entrée sucrée et d’une autre salée. Si pour les occidentaux il est inconcevable et presque impoli de commencer un repas par le dessert, en Indonésie, le menu mise tout sur le sucre afin de récupérer rapidement de la journée de jeûne qui s’est écoulée.

Ramadan 2015 : Indonésie, les recettes cultes
Ramadan 2015 : Indonésie, les recettes cultes

En effet, comme le pays se situe sur l’équateur, la durée des journées de Ramadan ne varie pas et l’heure de la rupture du jeûne reste fixe d’une année à l’autre (aux alentours de 22 heures). Donc en entrée, le Kulak pissang (ou Kuih pisang) peut surprendre puisqu’il s’agit d’une purée de bananes cuites et caramélisée dans un sirop, et mélangées dans du lait de coco et des feuilles de pandanus. Après cette montée de sucre, un peu de salé avec le Noodle cake. Comme son nom l’indique, c’est une sorte de crêpe à base de nouilles et agrémentées d’œuf, d’oignon, d’ail, de carottes râpées et de volailles ou de crevettes. Si l’essentiel du repas peut s’achever sur ce plat riche, certains y ajoutent volontiers du poulet frit en version indonésienne appelé Ayam Goreng assaisonné à la coriandre et au curcuma. Ce plat est généralement accompagné de riz, et de Sayur Campur, des pickles de légumes au tofu, frits et assaisonnés au kicap manis, une sauce salée traditionnelle. Enfin, pour le « vrai » dessert, le Es Burah, une salade de fruits glacée où mangues, cerises, litchis, ananas et autres fruits exotiques coupés en dés sont mélangées avec de la glace pilée, du sirop et parfois, du lait concentré sucré. Tenterez-vous la rupture du jeûne à l'indonésienne?