Qui sera le prochain grand pâtissier chez Philippe Rigollot et Cédric Grolet, résumé des épreuves 2 et 3

Ecrit par

L'épisode 2 de Qui sera le prochain grand pâtissier continue entre Annecy et Paris, pour les épreuves de formation chez certains des plus grands chefs pâtissiers de France.

Nous retrouvons Nina et Tirstan à Annecy chez Philippe Rigollot, pâtissier et chocolatier Meilleur Ouvrier de France et ancien Champion du Monde de pâtisserie. Un grand nom donc où les deux candidats découvriront l’univers de ce professionnel. Ils découvrent son dessert signature : la tarte Granny Smith qu’ils devront revisiter avec le fruit qu’ils choisiront eux-mêmes. Tristan part sur la poire, alors que Nina choisit la rhubarbe. Ils ont deux heures pour imaginer leur création. A Paris, Grégory et Matthieu rendent visite au chef Cédric Grolet. Ils devront réaliser chacun un dessert lors du service du soir dans le palace où le chef pâtissier officie. Si Matthieu est très organisé, Grégory qui travaille en boutique a du mal à trouver ses marques. De plus, comme le restaurant est complet, le chef accélère la cadence et devient de plus en plus exigeant. A Annecy, Tristan est sur le bon chemin mais Nina peine à trouver une présentation qui lui plait, malgré les conseils de Philippe Rigollot qui ne lui satisfont pas non plus. A la dégustation, le chef ne peut s’empêcher de rappeler que la création de Tristan ressemble à sa tarte Granny Smith mais est satisfaisante.

Qui sera le prochain grand pâtissier chez Philippe Rigollot et Cédric Grolet, résumé des épreuves 2 et 3

Même constat pour la création de Nina. Rendez-vous donc pour le deuxième jour de formation où les candidats devront réaliser une pièce montée sur le thème du carnaval. A Paris, comme Matthieu a fini ses commandes, il vient en aide à Grégory. Le service se termine difficilement et le chef annonce que le lendemain, ils devront créer une pâtisserie créative à base d’orange sanguine. Chez Philippe Rigollot, les candidats se lancent dans la préparation de leur pièce montée, en leur fournissant les choux nécessaires afin de pouvoir se concentrer sur leur création. Les candidats arrivent au montage de leur création avec beaucoup de difficulté. Retour chez Cédric Grolet où les candidats doivent réaliser une orange sanguine en trompe-l’œil pour le club des sucrés, 15 des meilleurs pâtissiers parisiens, ce qui s’avère être une étape excessivement technique. Les pièces montées de Nina et Tristan posent toujours autant problème, notamment à cause d’une nougatine qui tient difficilement.

Qui sera le prochain grand pâtissier chez Philippe Rigollot et Cédric Grolet, résumé des épreuves 2 et 3

Après les dégustations, les pâtissiers qui rejoignent Cédric en épreuve éliminatoire sont Tristan et Matthieu. Si Nina et Grégory continuent l’aventure, les candidats en repêchage devront revisiter les sucreries que l’on trouve sur les fêtes foraines au Musée des Arts Forains. Ils devront donc réaliser un buffet en hommage à ce thème ainsi qu’un cochon en pain d’épice, une vieille tradition. Pour juger ces créations, un jury d’exception composé de 30 des meilleurs chefs de France dont Frédéric Anton, Thierry Marx, la marraine des Franco-gourmandes Flora Mikula, Alain Dutournier ou encore Guy Martin. Au programme pour les buffets, pommes d’amour en trompe l’oeuil, sucettes, barres chocolatées… De quoi retomber en enfance ! Alors que tous les candidats font face aux plus grandes difficultés, l’émission s’achève ! Eh oui ! Rendez-vous dans la prochaine émission, mardi 21 juillet, pour découvrir comment se déroulera la fin de l’épreuve ! Que pensez-vous de ces épreuves de formation ?