Philippe Etchebest ouvre son restaurant Le Quatrième Mur, le test de la rédac

Ecrit par

A l'aube du retour d'Objectif Top Chef saison 2, nous avons partagé un moment d'exception en compagnie de Philippe Etchebest. Télévision, restauration, projets d'avenir... Il se confie.

Bordeaux, Place de la Comédie - 14h15. Une centaine de personnes fait la queue devant l'opéra Bordelais, Le Grand Théâtre. Mais qu’attendent-t-elles ? Tout simplement d'être parmi les premières à tester le premier restaurant de Philippe Etchebest. Celui que l'on a connu grâce aux émissions télé de la chaîne M6 telles que Cauchemar en cuisine et Top Chef. De ce fait, il est aujourd’hui l’un des cuisiniers les plus populaires de l’hexagone. Son staff en témoigne "en 2 ans c’est devenu la folie (…) on ne peut plus faire un trajet en voiture ou en moto sans qu’on le reconnaisse, même avec son casque ! Pendant les tournages, il arrive que les gens attendent 4 heures sous -14 degrés dehors juste pour l’apercevoir". Sous ses airs de bulldog, le chef qui ne veut "jamais faire comme les autres" est l’archétype du fonceur. Fan de compétitions, il accumule les succès par la force de sa volonté. D'ailleurs, il nous révèle que la cuisine "n'a jamais été une passion", mais qu'une fois qu'il "s'était lancé dans ce projet, c'était pour le faire à fond." A 48 ans, il enchaîne les projets et les challenges comme on garnirait des choux à la crème... à la chaîne, et sans compter.

Philippe Etchebest ouvre son restaurant Le Quatrième Mur, le test de la rédac

Cette année, il a accepté le challenge lancé par la ville de Bordeaux, à savoir de reprendre le prestigieux restaurant de l’Opéra pour se l'approprier. Pari gagné, à en croire les premiers avis des clients "magnifique", "succulent", "surprenant" peut on entendre sur le parvis du théâtre à la sortie du Quatrième Mur. Maître des lieux depuis le 8 septembre et nouveau voisin de Gordon Ramsay, Philippe Etchebest a réussi à transformer ce trésor historique en un repère de gastronomie, et aux tarifs accessibles ! A mi-chemin entre la brasserie et l'établissement de haut standing, le Quatrième Mur est un projet aussi fou que son créateur. Quant à sa carte, elle est aussi alléchante que ses tarifs puisque les menus midi et soir sont respectivement à 28 et 32 euros. Simples et efficaces, les plats choisis par le Meilleur Ouvrier de France visent à régaler environ 200 couverts par jour. L'établissement est ouvert toute la journée du petit-déjeuner jusqu'au dîner en passant par le goûter.

Mais rien de mieux que de venir sur place pour s'en faire une idée. Cela tombe bien, Philippe Etchebest a invité la rédac à Bordeaux pour tester ses petits plats mijotés. Et c'est avec un de ses plats "signature" que nous commençons la dégustation un de ses plats dits "signature" : le Ravioli à la fricassée de champignons et sauce à la crème. Un délice crémeux et savoureux qui ouvre grandement l'appétit. S’en est suivi un plat typique de brasserie : la casserole à partager. Typique de la restauration française, elle est aussi en adéquation avec le Quatrième Mur qui se veut un lieu de rendez-vous et de partage.

Philippe Etchebest ouvre son restaurant Le Quatrième Mur, le test de la rédac

On y picore des morceaux de Poitrine de porc fermier, accompagné d’un ragout de haricots blancs au vinaigre. Inégalable de tendresse et de fondant. Nous finissons en beauté avec le dessert, la Tarte chocolat Auriga et Jivara ou d’un Entremet aux fruits rouges et meringue. Confectionnée par les soins du très jeune chef pâtissier Matthieu. Concernant le personnel en cuisine, les anecdotes ne manquent pas. En effet, sur 9 employés en cuisine, 2 d’entre eux sont les meilleurs amis de Philippe, et 3 autres sont des jeunes commis issus de son émission Objectif Top Chef. Il est comme ça le chef Etchebest, il ne ment pas : quand il aime à l’écran , il aime vraiment et n'hésite pas a offrir une chance aux gens hors caméra.

Philippe Etchebest ouvre son restaurant Le Quatrième Mur, le test de la rédac

Alors nous on a plus qu'une chose à vous dire : filez en week-end à Bordeaux, rien que pour les beaux yeux du chef qui vous signera peut-être un autographe entre deux assiettes. Ce sera également l'occasion de faire une pierre deux coups, à savoir de découvrir une ville en devenir d'être la capitale de la gastronomie française, et réaliser que Philippe Etchebest fait déjà partie de cette légende.