Packaging alimentaire : Un nouveau code couleur informatif

Ecrit par

Un rapport vient d’être rendu public propose de classifier les aliments à partir d’un code couleur qui apparaîtrait sur les emballages, afin de mieux comprendre ce que l’on mange.

Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a publié un rapport proposant de faire apparaître sur l’avant des emballages alimentaires. Il s'agirait d'un nouveau code couleur simple et compréhensible par tous afin d'expliquer les avantages nutritionnels des produits. Les cinq couleurs iraient du vert, pour les produits apportant les meilleurs bénéfices nutritionnels, au rouge pour les plus mauvais élèves. Ce système inspiré d’un code déjà existant en Angleterre a été adapté au public français en mettant en avant par exemple l’apport en calcium et en protéines contenus dans le fromage et les produits laitiers. L’objectif principal de cette initiative est de lutter contre les problèmes de santé publique avec en têtel’obésité qui fait des ravages, surtout à l’adolescence en augmentant le risque de cancers de l’intestin et de maladies cardiovasculaires. Cependant, les premières oppositions se font entendre de la part des industriels qui dénoncent le fait que ce classement déciderait de ce qui est bon ou mauvais pour le consommateur.

Packaging alimentaire : Un nouveau code couleur informatif

En effet, les principaux produits visés sont les plats préparés, les céréales... Par conséquent, les premières concessions que seraient prêt à faire le HCSP serait de remplacer le rouge par du violet pour rendre la recommandation moins "agressive". Didier Jourdan, Président de la commission prévention du HCSP assure que "ce système (…) offre aussi la possibilité de comparer des produits de marques différentes pour privilégier, par exemple, les marques de céréales les moins grasses et les moins sucrées ou les lasagnes bolognaises ou les pizzas qui ont le meilleur profil nutritionnel". Coté "boisson", seul l’eau bénéficiera de la couleur verte. Le reste sera jugé en fonction de sa teneur en sucre, comme l’a fait le célèbre chef Jamie Oliver dans ses restaurants. Les principales conséquences de l’instauration de ce système à l’étranger a été l’effort de la part des industriels d’améliorer la qualité de leurs produits. Pensez-vous que cette nouvelle proposition améliorerait vos achats?

Source : http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=519