Santé

Packaging alimentaire : Un nouveau code couleur informatif

Publié par
Salim Berkoun
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
No thumbnail

Un rapport vient d’être rendu public propose de classifier les aliments à partir d’un code couleur qui apparaîtrait sur les emballages, afin de mieux comprendre ce que l’on mange.

Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a publié un rapport proposant de faire apparaître sur l’avant des emballages alimentaires. Il s'agirait d'un nouveau code couleur simple et compréhensible par tous afin d'expliquer les avantages nutritionnels des produits. Les cinq couleurs iraient du vert, pour les produits apportant les meilleurs bénéfices nutritionnels, au rouge pour les plus mauvais élèves. Ce système inspiré d’un code déjà existant en Angleterre a été adapté au public français en mettant en avant par exemple l’apport en calcium et en protéines contenus dans le fromage et les produits laitiers. L’objectif principal de cette initiative est de lutter contre les problèmes de santé publique avec en têtel’obésité qui fait des ravages, surtout à l’adolescence en augmentant le risque de cancers de l’intestin et de maladies cardiovasculaires. Cependant, les premières oppositions se font entendre de la part des industriels qui dénoncent le fait que ce classement déciderait de ce qui est bon ou mauvais pour le consommateur.

Un code couleur pour comprendre ce que l'on mange.

En effet, les principaux produits visés sont les plats préparés, les céréales... Par conséquent, les premières concessions que seraient prêt à faire le HCSP serait de remplacer le rouge par du violet pour rendre la recommandation moins "agressive". Didier Jourdan, Président de la commission prévention du HCSP assure que "ce système (…) offre aussi la possibilité de comparer des produits de marques différentes pour privilégier, par exemple, les marques de céréales les moins grasses et les moins sucrées ou les lasagnes bolognaises ou les pizzas qui ont le meilleur profil nutritionnel". Coté "boisson", seul l’eau bénéficiera de la couleur verte. Le reste sera jugé en fonction de sa teneur en sucre, comme l’a fait le célèbre chef Jamie Oliver dans ses restaurants. Les principales conséquences de l’instauration de ce système à l’étranger a été l’effort de la part des industriels d’améliorer la qualité de leurs produits.

À lire aussi
Les américains préfèrent faire de l'exercice que bien manger
À lire aussi
Poudres protéinées, les dangers liés à leur consommation
À lire aussi
Acné : Changer d'alimentation pour avoir une peau parfaite
Encore plus de contenus
Food Life

Ces aliments non-périssables à avoir

En cette période de confinement, faire ses courses est devenu une activité qui nécessite plus de préparation que d'habitude. Par contre, nous vous déconseillons de faire des stocks en quantité déraisonnable. Et dans cette logique nous avons établi une liste d'articles qui ne doivent plus se retrouver à la poubelle, en effet certains produits peuvent être consommé au delà de la date recommandée de consommation.

Ces aliments non-périssables à avoir
Food Life

Les plats les plus caloriques au monde

Quand l’envie de manger se présente, rare sont ceux qui vont réussir à se contenir face à la tentation de certains plats appétissants mais surtout très gras. On connait très bien la mélodie : Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour, pratiquez une activité physique régulière, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé, évitez de grignotez entre les repas. Tout ceci perd son sens devant les plats que nous vous présentons. Voici un petit florilège des plats les plus caloriques au monde. 

Les plats les plus caloriques au monde
Packaging alimentaire : Un nouveau code couleur informatif
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible