Vivre en altitude réduit les risques de surpoids

Ecrit par

Une étude américaine réalisée sur des soldats vient de démontrer que vivre en altitude permet de réduire les risques d'obésité. La teneur en oxygène influence sur la digestion.

La lumière est bénéfique contre l'obésité, mais un grand bol d'air frais aussi. Une étude de 6 ans a été réalisée sur plus de 100.000 soldats américains (hommes et femmes) appartenant à l'armée de terre et d'air et ayant plus de deux ans de service. Il a été constaté que ceux qui vivent en altitude sont à 41% moins susceptibles de devenir obèses que les autres. Cela fait suite à une récente liste des villes les plus minces et les plus fertiles des États-Unis (la ville qui possède le plus fort taux de sur-poids est Huntington, en Virginie-Occidentale, à seulement 170 mètres d'altitude). L'auteur de la thèse a confié au New York Times Blog que "ces résultats suggèrent surtout que la haute altitude éviterait à une personne en surpoids de devenir obèse". L'hormone responsable de la digestion des graisses et des protéines, peut influencer l'appétit indirectement en réduisant le flux sanguin vers l'estomac. Ils ont tendance à augmenter quand on est en altitude et d'empêcher de grossir. La teneur en oxygène influence donc sur la digestion et la prise de poids.

Vivre en altitude réduit les risques de surpoids