L'obésité une question de goût ?

Ecrit par

Les personnes qui ne détectent pas la graisse des aliments sont plus susceptibles de manger davantage et donc de devenir obèses. meltyFood vous dit tout sur cette nouvelle recherche.

Des chercheurs de l'Université Deakin ont constaté que ceux d'entre nous qui mangent trop, ne sentent pas le goût de la graisse. L'étude démontre que la graisse est associée à la sensation de satiété (le fait de ne plus avoir faim) et que donc, y être moins ou pas sensible, encourage à manger davantage et bien souvent, beaucoup trop. La surconsommation d'un aliment est mauvaise pour la santé, surtout pour les aliments gras. Au cours de l'étude, la sensibilité aux gras a été testé sur plusieurs jours avec différents repas et la constatation est sans appel : ceux qui ont le sens affaibli mangent davantage et grossissent tout autant. Le seuil de goût pourrait donc être l'un des facteurs de l'obésité. Cela rejoint l'étude qui venait de mettre en évidence que pour l'un des facteurs de l'obésité, la salive pouvait être responsable. le monde médical et scientifique avance donc la recherche pour lutter contre cette maladie qui touche de plus en plus de personnes à travers le monde. Pour votre santé, mangez 5 fruits et légumes par jour.

L'obésité une question de goût ?