Les impulsifs plus touchés par l'obésité

Ecrit par

Une étude menée par le docteur James MacKillop montre que les personnes impulsives ont plus de chances de développer une addiction alimentaire et donc de devenir obèses. La rédaction de meltyFood vous en dit plus.

Si étudier fait grossir, il paraît que l’impulsivité aussi. Effectivement, d’après une récente étude de l’ Université de Géorgie menée par le docteur James MacKillop, les chercheurs constatent que les personnes impulsives sont plus aptes à signaler des niveaux élevés de dépendance alimentaire avec un comportement compulsif face à la nourriture. De la même manière que la drogue ou l’alcool, les aliments sont susceptibles de nous rendre addicts. Comment expliquer ce phénomène de dépendance ? Lors de la prise de drogues, la dopamine libérée dans notre organisme crée une sensation de récompense dans notre cerveau nous incitant ainsi à renouveler l’expérience. Côté food, c’est souvent les aliments riches en gras et en additifs qui suscitent une pulsion addictive par leur pouvoir "réconfortants". Selon la rédaction de meltyFood, la meilleure façon lutter contre l'obésité et la dépendance alimentaire est d’avoir une alimentation équilibrée et de ne pas céder à toutes ses envies de "malbouffe".

Les impulsifs plus touchés par l'obésité