Obésité pas synonyme de mauvaise santé

Ecrit par

Les personnes obèses ne souffrent pas forcément de complications selon une étude américaine récente. Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne en ce qui concernent les effets sur la santé tels que crises cardiaques, attaque cérébrale ou diabète.

Alors qu'un médicament anti-obésité arrive bientôt en Europe, une récente étude américaine réalisée par l'école de médecine de St Louis de l'Université de Washington s'intéresse aux complications liées à l'obésité. Crise cardiaque, diabète, attaque cérébrale... Celles-ci varient chez chaque personne. Les chercheurs ont demandé à 20 personnes souffrant d'obésité d'augmenter leur poids de 6% en ajoutant 1000 calories à leur alimentation quotidienne. Malgré la prise de poids supplémentaire, un quart des participants sont en bonne santé et ne présentent pas de risques de complications. En effet les personnes ne souffrant pas d'affectation particulière liée originairement à l'obésité comme une résistance à l'insuline, un taux élevé de cholestérol ou une pression sanguine élevée n'avaient toujours pas développé de problèmes de ce type après les 7kg supplémentaires. Tout le monde ne semble donc pas être logé à la même enseigne en ce qui concerne les risques sur la santé liés à l'obésité.

Obésité pas synonyme de mauvaise santé

Cette étude publiée dans le Journal of Clinical Investigation risque de tordre le cou aux idées reçues sur l'obésité, une maladie encore mal évaluée. Ces résultats permettent de comprendre davantage les complications et risques sur la santé liés à un surpoids important, voire trouver un traitement. Mais comment expliquer cette différence entre les personnes souffrant d'obésité ? Selon les chercheurs, l'explication se trouve au niveau génétique. Les personnes au métabolisme normal ont davantage de gènes régulant les graisses. Cette étude a même fait l'objet d'un documentaire "The Weight of the Nation" sur la chaîne HBO. Heureusement l'ensemble des participants ont ensuite été suivis par des diététiciens pour perdre les kilos pris pendant l'étude. Même si obésité ne rime pas forcément avec mauvaise santé, il reste essentiel d'adopter une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée pour rester en bonne santé.