Les femmes enceintes ou en surpoids plus disposées à perdre leur bébé

Ecrit par

L'obésité est une grave maladie qui touche de plus en plus de personnes à travers le monde. Véritable fléau pour le ou la patiente, les conséquences se répercutent aussi sur les bébés des parents obèses.

Si l'obésité chez l'homme peut entraîner l'autisme du bébé, chez la femme, les conséquences sont beaucoup plus graves : elles risquent de perdre leur bébé ou de mettre au monde un mort-né. Une nouvelle recherche montre que les femmes ayant un indice de masse corporelle plus élevé (IMC ) avant ou au début de la grossesse ont un risque plus élevé de décès de l'enfant pendant la grossesse ou l'accouchement et peu de temps après la naissance. Les femmes sévèrement obèses courent le plus grand risque : trois fois plus élevé que les femmes avec le poids sain, affirment les chercheurs de l'Imperial College de Londres. Environ 15 % des mères britanniques sont obèses lorsqu'elles attendent un enfant contre 7% il y a 20 ans, selon les derniers chiffres. Les médecins ont averti que ce fort taux d'obésité chez les mamans pourrait mettre en péril la santé de la prochaine génération. Les experts ne recommandent pas néanmoins la perte de poids pendant la grossesse mais conseillent aux futures mamans de garder leur poids stable et de ne prendre que 10 kilos au maximum pendant leur grossesse.

Les femmes enceintes ou en surpoids plus disposées à perdre leur bébé