Les carottes et le brocoli contre les mauvaises graisses

Ecrit par

Une étude réalisée par les Universités du Texas et de la Californie du Sud montre que la consommation régulière de brocolis, d'épinards et de carottes par les enfants réduit leur niveau de mauvaises graisses dans le corps et le risque de souffrir de maladies liées à l'obésité.

Les chercheurs des Universités du Texas et de Californie du Sud se sont penchés sur le problème de l'obésité qui sévit aux Etats Unis. Encore mal évalué, l'obésité est une maladie touchant 34% de la population adulte aux Etats Unis et un tiers des enfants. Les chercheurs ont donc menés une étude sur la consommation régulière de légumes par les enfants et leurs effets sur le corps. Les résultats optimistes confirment que l'intégration, même en portion minime de légumes comme les carottes, les épinards, le brocoli dans un régime alimentaire réduit le taux de mauvaises graisses dans le sang. Ainsi les enfants qui mangent régulièrement une ou deux portions quotidiennes de légumes non féculents ont réduit leur risque de problèmes de foie, de diabète de type 2 et d'autres maladies liées à l'obésité.

Les carottes et le brocoli contre les mauvaises graisses

Jaimie Davis, professeur assistant à l'Université du Texas, a déclaré que "Pour beaucoup d'enfants à risque d'obésité, la consommation de légumes est vraiment faible. Nous avons constaté, cependant, que même le fait de manger moins d'une portion de légumes par jour peut vraiment avoir un effet prononcé sur la santé des enfants." Une grande salade verte au déjeuner suffit à faire une différence. L'étude montre que moins de 6% des enfants aux États-Unis mangent tous les jours les portions recommandées de légumes riches en éléments nutritifs. Les chercheurs ont examiné les effets de légumes riches en éléments nutritifs dans l'alimentation des 175 enfants en surpoids ou obèses à Los Angeles. Selon les chercheurs 30g par jour de légumes suffit à diminuer les risques de maladies liées à l'obésité. Cela est lié aux niveaux d'insuline et à une diminution des mauvaises graisses dans le corps. Les scientifiques de l'étude publiée dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics reports soulignent "le type de légume compte, et certains légumes comme le maïs et les pommes de terre n'ont pas les mêmes effets positifs que les légumes verts ou les carottes". En plus du pamplemousse et des agrumes, cette étude ajoute le brocoli et les carottes à la liste des alliés contre l'obésité et pour perdre du poids. Une belle avancée pour mieux comprendre et traiter l'obésité, devenue la maladie du siècle. Des recherches encourageant les enfants à avoir un bon coup de fourchette pour les légumes !