La moitié des Européens en surpoids

Ecrit par

Selon un nouveau rapport de la Commission Européenne et de l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), plus de la moitié des européens (soit 53%) sont en surpoids. Un bilan alarmant engendré en partie par la crise financière.

Véritable fléau et encore mal évaluée, l'obésité est une maladie en constante croissance. Plus de la moitié des européens sont en surpoids selon un nouveau rapport de l'OCDE. La principale cause avancée est la crise financière des années 2000. En 2012, seulement 16,7% de la population européenne était en surpoids contre 53% en 2014. Aujourd'hui 2,1 milliards de personnes dans le monde sont concernées par un excès pondéral et 32% de la population française est en surpoids. Ce rapport fait écho à une étude publiée vendredi dans la revue spécialisée The Lancet Diabetes & Endocrinology selon laquelle l'obésité peut écourter jusqu'à 8 ans de vie. Conduite par une université de Montréal, l'étude utilise une vaste base de données américaine recueillies de 2003 à 2010 et englobant des milliers d'adultes, âgés de 20 à 79 ans. Les résultats sont sans appel : plus un individu est en surpoids jeune, plus les conséquences sur sa santé sont importantes.

La moitié des Européens en surpoids

L'Organisation de Coopération et de Développement Economiques s'inquiète de cette évolution. Mais outre les effets sur la santé,l'obésité coûte cher à l'économie : environ 54 milliards d'euros à l'Etat en France, d'après une étude du McKinsey Global Institute. Le coût des dépenses de santé et d'adaptation des équipements et des moyens de transport aux États-Unis d'ici à 2013 est estimé à 500 milliards de dollars selon Les Echos. Mannequins obèses pour "crash tests", appareils d'IRM taille XXL, sièges grand format dans les stades de la Coupe du monde… L'adaptation de l'environnement quotidien aux fortes corpulences fait plancher de plus en plus d'ingénieurs et inquiète les professionnels de santé, tout comme la classe politique.