La flore intestinale, unique responsable de l'obésité ?

Ecrit par

Une étude vient de révéler le lien entre la prédisposition à l’obésité et la flore intestinale. Ouvrant ainsi la porte à un possible traitement préventif contre le diabète.

Les prédispositions génétiques à l’obésité et au diabète sont déjà connues, mais une récente étude menée par le Diabetes Center de la Faculté de médecine Harvard vient de révéler le rôle que joue la flore intestinale dans ce processus. En effet, les millions de bactéries qui peuplent notre système digestif servent également à protéger leur hôte, en l’occurrence l’être humain. Ce que les recherches révélées à la fin du mois d’Août nous apprennent pourraient éventuellement mener à un traitement préventif contre l’obésité et le diabète. La flore intestinale d’un indiviu ne souffrant pas de cette fatalité génétique peut transférer ses bactéries dans un corps "non-sain" et par la même occasion lui offrir les mêmes chances de ne pas développer de maladie. Pour rappel, les conséquences de l’obésité peuvent être gravissimes et entrainer des troubles respiratoires ou des maladies cardio-vasculaires.

La flore intestinale, unique responsable de l'obésité ?

Les recherches ont été effectuées sur des souris. Les rongeurs étaient divisés en trois catégories : la première était diabétique et obèse, résistante à ces deux pathologies et la dernières pouvant devenir obèses mais résistante au diabète. Le "transfert" de bactérie a donc été effectué à partir d’une souris "saine". Les résultats ont dépassé les espoirs des chercheurs sauf pour les souris étant prédisposées aux deux maladies, pour l’instant, la fatalité génétique est encore plus forte que la science… Une bonne nouvelle donc, puisque cela pourrait mener à long terme à un traitement préventif : si une mauvaise alimentation, trop grasse, et des efforts limités ont de fortes chances de mener à un surpoids, tout le monde pourrait au moins partir avec les même chances. En attendant cette ère nouvelle, les efforts commencent puisque Jamie Oliver et le groupe Coca-Cola s’engagent dès maintenant contre l’obésité ! Que pensez-vous de ces nouvelles découvertes?

Source : Diabetes Center/ Harvard