Obésité : La faute à la pub?

Ecrit par

La pub c'est agaçant, la pub c'est long et la pub fait grossir ! D'après certains médecins américains, la publicité a des effets néfastes sur le régime alimentaire de nos enfants. meltyFood vous éclaire sur cette histoire.

Entre le célèbre "Mangez 5 fruits et légumes par jour" et les réclames de fast-food pour leur nouvel hamburger très appétissant mais aussi bourré de gras, les enfants s'y perdent. Malgré les messages de santé public omniprésent sur nos écrans, les petits Français grignotent trop de sucré et de salé. Alors que meltyFood vous apprenait que 75% des enfants en surpoids vivent dans les pays en développement, en France l'obésité concerne 3,5% des enfants et adolescents et le surpoids en touche 4,5%. Des chiffres alarmants qui ont doublés dans les années 2000 et qui, selon certains médecins, sont dus à la publicité. Sur une centaine d'enfants interrogés sur leurs habitudes alimentaires, mais aussi télévisuelles, les bambins les plus exposés aux programmes entrecoupés de pub sont davantage enclins à grignoter entre les repas, et évidement de manger des aliments trop sucrés ou trop salés. Contrairement par exemple à ceux qui visionnent des DVD où la publicité est inexistante.

Obésité : La faute à la pub?

Une découverte pas si surprenante que ça finalement puisque selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) "les données scientifiques montrent que la publicité à la télévision influe sur les préférences alimentaires des enfants, leurs demandes d’achat et leurs modes de consommation." Si meltyFood vous disait qu'il ne faut pas forcer les enfants difficiles, il faut peut-être contrôler ce qu'ils regardent. En effet, les jeunes enfants qui choisissent leur programme eux-mêmes, et ont un accès illimité au frigo, ne savent pas distinguer une alimentation saine à la malbouffe. Hamburger, frites, sucreries constituent pour eux, une alimentation équilibré. Encore une fois, merci la publicité!

Obésité : La faute à la pub?
Obésité : La faute à la pub?