Obésité : La crise financière fait grossir

Ecrit par

Un lien vient d’être fait entre la crise financière et l’obésité. Un rapport qui sera publié prochainement montre que les difficultés professionnelles durant la crise pousseraient à une mauvaise alimentation.

Suite à la crise financière de 2008, l’obésité et le surpoids se seraient développée dans les 34 pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Le rapport en question sera présenté devant le Congrès européen sur l’obésité à Sofia. Alors qu’une personne sur trois dans le monde est concernée par l’obésité, ce rapport explique que chaque augmentation de 1% du taux de chômage s’est traduite par une baisse de 5,6% de la consommation de fruit et légumes entre 2007 et 2009. Un phénomène dû à l’achat de produits moins chers mais plus riches en calorie. SI une hausse très importante de l’obésité a été évitée dans les pays développés notamment grâce à des programmes de lutte contre la mauvaise alimentation, les pays en voie de développement n’ont, eux, pas été épargnés. On parle notamment du Mexique, de l’Australie ou encore de l’Espagne où la hausse était d’environ 2 à 3% par an.

Obésité : La crise financière fait grossir