Obésité et syndrome de fringale nocturne, même combat !

Ecrit par

D'après une étude menée par différentes universités américaines, l'hyperphagie serait liée à l'obésité. La rédaction de meltyFood vous en dit plus sur le sujet.

Savez-vous que les impulsifs sont les plus touchés par l'obésité ? Et ce n'est pas tout. Obésité et fringales nocturnes vont de pair, d'après une étude réalisée par l' université de Laval et de Montréal au Canada du Missouri et de Pennsylvanie aux Etats-Unis. En effet, ce syndrome touche 1 à 2 % de la population adulte, mais une personne obèse sur 10, selon les chercheurs. Ces résultats ont été obtenus en interrogeant 600 personnes sur les différents symptômes de l'hyperphagie en fonction de leur poids et de leur santé. Plus leur IMC est élevé, plus les sondés ont tendance à dévaliser leur frigo en pleine nuit, les deux symptômes les plus fréquents étant "l'anorexie matinale" et "le besoin pressant de manger". D'ailleurs, ces personnes sont persuadées que si elles ne cèdent pas à leurs envies gourmandes nocturnes, il leur sera impossible de fermer l’œil de la nuit. Même si les chercheurs n'ont pas encore déterminé si l'hyperphagie est la cause ou l'effet de l'obésité, cette étude a de quoi retenir l'attention de la rédaction de meltyFood.

Obésité et syndrome de fringale nocturne, même combat !