Obésité : Du sport contre le métro gratuit

Ecrit par

Les Mexicains vont bientôt pouvoir utiliser le métro gratuitement… en contrepartie de quelques efforts. Les autorités de Mexico ont décidé de mettre en place des capteurs de mouvement devant lesquels il faudra faire quelques flexions pour obtenir un ticket de transport. Une mesure insolite pour lutter contre l’obésité.

Encore mal évaluée, l’obésité est une maladie touchant 33% de la population mexicaine. Véritable épidémie, elle pourrait bien mettre en péril non seulement la vie de milliers de Mexicains mais aussi les finances publiques du pays si rien n’est fait. C’est pourquoi les autorités de la ville de Mexico et le ministère de la santé ont eu l’idée d’offrir le métro à ceux qui feront quelques efforts physiques. D’ici le mois prochain, prés de 30 machines dotées de capteurs de mouvement seront mis en place dans les 15 stations de métro les plus fréquentées de la ville. Le principe est très simple : se dépenser physiquement pour moins dépenser d’argent. Réaliser des économies est une belle source de motivation. Ainsi en échange d’une dizaine de flexions, les habitants de Mexico pourront obtenir un ticket de transport gratuit. Cette initiative a ainsi pour but de diminuer le nombre de Mexicains en surpoids actuellement de 70% de la population et affaiblir le taux d’obésité en croissance continue depuis quelques années.

Obésité : Du sport contre le métro gratuit

Même si l’obésité n’est pas synonyme de mauvaise santé, elle engendre un coût certain pour l’Etat et la société. Premier population obèse mondiale, le Mexique s’est doté l'année dernière d’un budget exceptionnel de 570 millions d’euros pour mettre en place une stratégie nationale de lutte contre le surpoids et l’obésité. Une grande partie de la population mexicaine a adopté depuis plusieurs années le modèle d’alimentation nord américain composée de junk food, fast food, plats préparés industriels et de nombreux aliments riches en sucre et en graisses. L’idée de mettre en place des bornes santé dans le métro a de quoi motiver la population a augmenter son activité physique mais semble insuffisante pour enrayer l’épidémie d’obésité présente dans le pays. L’initiative avait déjà été mise en place à Moscou en 2013 non pas pour des raisons de santé mais pour promouvoir le sport dans le contexte des jeux olympiques. Tout ceci a de quoi donner des idées à la RATP. Un ticket de métro contre quelques exercices physiques ? On est pas contre. D’autant que ça permet de faire quelques économies.