L'obésité coûte 54 milliards d'euros à l'Etat en France

Ecrit par

L'obésité connaît une très forte augmentation en France touchant aujourd'hui 15 % de la population. Mais l'obésité coûte cher. Une étude du McKinsey Global Institute vient de chiffrer son impact à 2.000 milliards de dollars à l’échelle mondiale, soit 2,8 % du PIB. Des chiffres impressionnants faisant réagir les politiciens comme les professionnels de la santé.

L'obésité a connu une forte augmentation ces dernières années atteignant en France 15% de la population. Cependant les chiffres sont à relativiser quand on regarde nos voisins : l'obésité touche 25 % de la population en Allemagne, 22 % en Belgique et 33 % aux États-Unis. Encore mal évaluée, l'obésité est une maladie touchant surtout les pays les plus développés. Elle est la cause de nombreuses pathologies cardiovasculaires, et d'autres maladies comme le diabète. Mais outre les effets nocifs sur la santé, l'obésité nuit à l'économie. Une étude du McKinsey Global Institute vient de chiffrer son impact à 2.000 milliards de dollars à l’échelle mondiale, soit 2,8 % du PIB. Soit autant que les conflits armés ou le tabac. Selon ce rapport l'obésité touche environ 30 % de la population mondiale et devrait dépasser 50 % de la population en 2030 ! Responsable de 5 % des morts dans le monde, cette maladie au cœur des débats doit être enrayée. Le coût économique découle de la perte de productivité liée à une surmortalité des travailleurs ou à d'autres coûts directs pour le système de santé. Le reste est alors lié à des coûts "indirects": diabète de type 2, des problèmes cardiovasculaires, voire certains cancers.

L'obésité coûte 54 milliards d'euros à l'Etat en France

En plus d'augmenter le risque de naissance prématurée, l'obésité est un véritable fléau responsable de 500 000 cas de cancer par an. Richard Dobbs, un des auteurs de l'étude a confié à Associated Press "L'obésité n'est pas seulement un problème de santé. C'est aussi un défi économique et commercial majeur pour le monde. Nous suivons une trajectoire tragique et nous devons réagir." Il propose d’agir sur une multitude de leviers, dont l’activité physique à l’école, la réduction des portions, la révision des formules et l’étiquetage des aliments. Bien que l'impact de l'obésité sur l'économie française soit moins élevé que dans les autres pays il représente quand même 2,6% du PIB soit 54 milliards d'euros, encore plus que la violence ou l'alcoolisme. Avoir une alimentation équilibrée et limiter sa prise de poids a donc un impact bénéfique non seulement sur la santé, mais aussi sur l'économie.