Obésité à l'adolescence augmente les risques de cancer de l'intestin

Ecrit par

L’obésité à l’adolescence pourrait avoir des conséquences encore plus graves que ce que les médecins pensaient. Une étude réalisée par la Harvard School of Public Health de Boston aux Etats-Unis montre que les personnes ayant souffert d’obésité à l’adolescence ont 2 fois plus de risques de développer un cancer de l’intestin à la cinquantaine.

Selon la société Française de Nutrition et l’Association Française d’Etude et de Recherche sur l’Obésité en 2030 environ 6 Français sur 10 seront en surpoids et 1 Français sur 4 sera obèse. Cette forte progression de l’obésité a même conduit certains professionnels à mettre au point une pilule connectée comme traitement. L’obésité n’épargne personne et encore moins les adolescents. Et c’est bien ce qui inquiète les médecins car les conséquences sur la croissance mais aussi sur la santé en général sont d’une certaine gravité. Selon une étude réalisée par la Harvard School of Public Health de Boston aux Etats-Unis, les adolescents souffrant d’obésité auraient 2 fois plus de chances de développer un cancer de l’intestin à la cinquantaine. Pour en venir à cette conclusion inquiétante, les scientifiques ont étudié 240 000 Suédois entre 1969 et 1976 qui avaient entre 16 et 20 ans. A ce moment là 1% d’entre eux étaient obèses et 5% étaient en surpoids. Les 35 années qui ont suivi, 885 Suédois ont développé un cancer colorectal, 501 un cancer du colon et 384 cancer du rectum.

Obésité à l'adolescence augmente les risques de cancer de l'intestin

Même si l’obésité n’est pas synonyme de mauvaise santé pour certains professionnels de la santé, elle demeure un risque important pour le développement du corps et la croissance au moment de l’adolescence. L’étude révèle que parmi les Suédois qui ont été étudiés, ceux souffrant d’obésité étaient 2 fois plus nombreux que ceux ayant un indice de masse corporel normal, à avoir développé un cancer de l’intestin. Ces chiffres alarmants ont de quoi faire réagir et confirment des études antérieures ayant déjà mis en évidence le lien entre le cancer de l’intestin et l’obésité. Publiée dans le British Médical Journal, cette recherche nécessite d’autres essais cliniques et études afin de valider cette corrélation. Diabète, hypertension, complications cardiovasculaires et articulaires, handicap ou accidents vasculaires cérébraux… L’obésité impacte la qualité de vie et la santé des personnes atteintes mais également les dépenses de santé de l’Etat. Il est donc important de trouver des alternatives et des traitements capables d’enrayer ce phénomène.