Nourriture et superstitions, les coutumes les plus insolites

Ecrit par

Sujet incontournable dans notre quotidien, la nourriture a également gagné une place prépondérante aux seins des religions et des croyances. Voici quelques-unes des coutumes les plus insolites qui existent

Les superstitions et les coutumes sont comme les religions, elles font parties des croyances de chacun. Que l'on y soit sensible ou non, certaines d'entre elles font même partie intégrante de notre culture. Par exemple, lorsque l'on évoque les superstitions et la nourriture, on pense tout de suite au fait de suspendre une gousse d'ail à son cou pour vaincre les vampires. Cette coutume a vu le jour au Moyen-Age, une époque durant laquelle les gens craignaient beaucoup sorcières. Aujourd'hui encore, les marins utilisent l'ail pour éviter les tempêtes et les monstres marins. Aussi, on dit que manger de l'ail au mois d’avril procure force, courage et succès. Mais il y a encore bien plus de superstitions qui ont pour objet la nourriture, et en voilà quelques unes. Le sel : Depuis l'Antiquité, le sel est signe de la malchance : s'en renverser ou s'en passer de main-à-main porterait l’œil. D'ailleurs, à l’époque, lorsqu'une armée rasait une ville ennemie, elle versait du sel sur ses terres afin de les rendre stériles à tout jamais. A la campagne, la coutume veut que l'on en jette sur les champs, les plantations et même sur le bétail. On dit également que mettre du sel dans la poche des jeunes mariés les préserve de la séparation.

Nourriture et superstitions, les coutumes les plus insolites

Ainsi, à table, il faut poser le sel sur la table avant que qui que ce soit ne s'en serve. Si vous vous en faites tomber sur vous, il faut que vous vous versiez du vin dessus pour conjurer le mauvais sort. D'ailleurs, il semble que Léonard de Vinci était superstitieux car dans son célèbre tableau La Cène, il représenta une salière renversée à côté de Judas. D'ailleurs, si cela vous arrive, vous pouvez conjurer le mauvais sort en jetant du sel par dessus votre épaule. Le riz , est synonyme de santé, de bonheur et de fertilité. C'est pourquoi on en lance encore sur les jeunes mariés. Cela repousserait également les mauvais esprits. Au japon, on pense toujours que planter ses baguettes dans un bol de riz porterait malheur tandis qu'en Thaïlande, si vous mangez du riz chaud et du riz froid dans la même assiette, vous avez toutes les chances de vous perdre au cours de votre prochaine sortie. Les œufs : Casser un œuf accidentellement serait porteur de bonnes nouvelles, tandis que tomber sur un œuf contenant deux jaunes serait un présage de mort. Dans certaines contrées d'Europe, les agriculteurs placeraient un œuf dans les champs pour espérer avoir de bonnes récoltes. L'occasion pour nous de revenir aussi sur les meilleures recettes d’œufs en vidéo !

Nourriture et superstitions, les coutumes les plus insolites

Le pain : On entend souvent dire que poser du pain à l’envers sur une table porterait malheur, et on estime d'ailleurs aujourd'hui que près d’un français sur deux y prêterait encore attention. En Roumanie, si vous mangez les 4 coins d'un pain carré, cela vous préserverait de mauvaises relations avec votre belle-mère ! Parmi les superstitions anecdotiques, on dit que le fait de brûler du poisson ou de la viande pendant que l'on cuisine veut dire que l'on est victime de commérages de la part de son voisinage. Aussi, si vous oubliez d'épicer une de vos recettes, il se pourrait bien qu'une mauvaise nouvelle vous soit annoncée prochainement. En revanche, si vous confondez le sel avec le poivre, cela signifierait que le bonheur vous tend les bras ! Nous finirons avec les superstitions liées aux boissons, et vous allez être servis. En effet, si vous buvez dans le même verre que quelqu'un, cela signifie que vous partagerez le même destin ! De plus il semblerait que se renverser de l'alcool dessus soit un signe de chance. Enfin, ne croisez jamais vos couteaux croisés car cela porte porte-malheur et évoque le geste homicide de croiser le fer avec un ennemi. En revanche, on dit que si vous faites tomber une fourchette, vous aurez la visite d'une femme et si vous déposez un couteau seul sur une table, la visite d'un homme.