Minceur : Pourquoi les jeunes en sont obsédés ?

Ecrit par

Selon une enquête menée par l'institut de sondage Ipsos, une grande partie des adolescents se sent bien dans son corps. Mais la majorité des jeunes sont extrêmement soucieux de leur image et de leur poids.

À l'école comme en soirée, difficile de ne pas se comparer aux autres tout en faisant le catalogue de ce qui ne va pas chez nous. Et pourtant, contrairement à l'adage, 9 adolescents sur 10 se sentent bien dans leur peau, voire très bien dans 1 cas sur 4 si l'on en croit l'enquête réalisée par l'institut de sondage Ipsos pour la Fondation Pfizer. En revanche, pour 76 % d'entre eux (dont 81 % chez la gente féminine), plus on répond aux critères de beauté et mieux on réussit dans la vie. En effet, pour atteindre leur idéal, 52 % des garçons n'hésitent pas à s'adonner à la musculation pour modeler leurs corps tandis que 27 % de filles ont déjà fait un régime, alors que compter les calories ne sert à rien pour rester mince. Fort heureusement, peu ont déjà eu recours à la chirurgie esthétique mais, parmi les adolescents qui expriment un véritable sentiment de mal-être (16%), certains ont des pratiques extrêmes. Tandis que quelques uns se tournent vers les piercings et tatouages en tout genre, d'autres préfèrent la scarification, la prise de médicaments pour augmenter leurs performances et se faire vomir après un repas.

Minceur : Pourquoi les jeunes en sont obsédés ?

D'autre part, cette même enquête met en évidence le manque de sommeil chez les jeunes. En moyenne, un adolescent dort huit heures par jour, soit moins que les neuf heures conseillées et 42 % souffrent de troubles du sommeil. En cause : le stress en première position (55%) suivi de près par la forte exposition aux écrans (41%) et l'heure du coucher après minuit (36%). Pourtant, comme évoqué sur meltyFood, le manque de sommeil peut être lié à un plus fort risque d'obésité. La morale de l'histoire ? Mieux vaut se coucher tôt plutôt que de se priver de tout ce qu'on aime pour rester mince.