Michel et Augustin, retour sur les folles opés marketing des trublions du goût

Ecrit par

Michel et Augustin n’est pas qu’une simple entreprise qui remplit le rayon biscuit de nos supermarchés. La marque renvoie aussi une image positive et fun dans ses nombreuses opérations marketing.

En quelques années à peine, Michel et Augustin s’est imposé comme une référence grâce à ses cookies, mousses au chocolat et autre gourmandises. Les produits de la marque sont très bons, certes, mais sa présence sur les réseaux sociaux notamment et la bonne humeur communicative qu’elle renvoie font que chaque opération publicitaire est couronnée de succès. Avant l’aventure ce week-end aux états-unis pour rencontrer le PDG monde de Starbucks, les trublions du goût multipliaient déjà les opérations com' sur internet. Récemment, la responsable des ressources humaines de la marques’était rendue dans le métro pour une opération de recrutement sauvage. A la recherche de personnes ayant le "power", Michel et Augustin nous parle du Made In France sous un regard nouveau. Fun, joyeux, dynamique et doté "d’alacrité", enfin une entreprise qui ne nous parle pas de la crise.

Michel et Augustin, retour sur les folles opés marketing des trublions du goût

Depuis leur bananeraie (c’est ainsi que s’appellent leurs QG)lyonnaise, ils avaient redonné le sourire aux habitants de la ville en distribuant gratuitement leur fameuse mousse au chocolat. A Colmar, une grande surface avait été prise d’assaut par Michel et augustin au grand plaisir des clients. Plus récemment, ils avaient offert des CAP pâtisserie aux gagnants d’un concours. Tous ces événements sont bien sûr filmés puis publiés sur Youtube dans des vidéos courtes, drôles et positive. Par sa démarche, la marque est la preuve qu’un marketing généreux, ouvert sur son public et transmettant un message sincère fonctionne et fait parler de lui. Un buzz joyeux qui donne le sourire comme les mousses au chocolat. Bien entendu, la marque croit en la qualité de son produit pour afficher une telle assurance. Suivez-vous les opérations de la marque?