Masterchef : Khanh-Ly gagnante, l'interview 

Ecrit par

Khanh-Ly vient de remporter la finale de MasterChef, et la jeune cuisinière voit déjà très loin. Elle nous parle de la finale et de ses futurs projets !

La finale de Masterchef s'est achevée sur la victoire de Khanh-Ly. La jeune femme a su triompher des trois épreuves finales de l'édition 2015, et a fait s'incliner ses deux rivaux de la soirée Philippe et Maxime. A seulement 23 ans, Khanh-Ly a fait la différence grâce à son talent créatif. La benjamine de l'aventure a su impressionner lors des trois épreuves de la soirée où elle a déployé tout son art culinaire. Du trio de bouchées gastronomiques/bistronomiques/pâtissières à l'épreuve finale dans les cuisines de la piscine Molitor en passant par le plat salé, Khanh-Ly a fait un parcours presque sans faute. Grâce à l’exigence des chefs, Khanh-Ly semble plus que jamais avoir trouvé son identité culinaire. Ravie de l'issue de l'émission, elle nous raconte dans un entretien comment s’est déroulée la finale et ce qu’elle prévoit pour l’avenir.

Masterchef : Khanh-Ly gagnante, l'interview 

meltyFood : Comment a-tu vécu cette finale ?

Khanh-Ly : "la finale a commencé avec une épreuve où on cuisine énormément. On propose 12 recettes différentes. Même si c’est des bouchées, ça reste quand même du travail. Donc durant toute la finale j'étais très excitée parce que j'avais plein d’idées et plein de créativité. En même temps, j’ai la technique qui m’accompagne parce que je suis beaucoup plus sereine qu’au début des épreuves. Donc là on était tous un peu apaisés, on avait plus envie de prouver ce dont on était capable. J’avais juste envie de me battre. Pendant toutes ces épreuves je ne pensais qu’à la victoire ! Je crois que culinairement c’est l’étape que j’ai préféré. Si je n’avais pas été en finale, j’aurai été déçu de ne pas pouvoir aller jusqu’au bout."

meltyFood : Ça n’a pas été trop dur d’affronter des personnes avec qui tu avais passé autant de temps ?

Khanh-Ly : "Comme je n’ai pas du tout eu le sentiment de compétition jusqu’à la finale, où je ne pensais qu’à cuisiner, il n’y avait aucune hostilité entre nous. Avec les autres, ça ne me dérangeait pas de parler de cuisine, on se donnait des conseils… Dans certaines épreuves, on se prêtait même des ingrédients. La cuisine ça reste avant tout du partage."

meltyFood : Tu fais quoi depuis ta victoire ?

Khanh-Ly : "Depuis la fin du tournage j’ai eu plein de vacances ! J’ai bien sûr passé mon CAP de cuisine, que j’ai obtenu. C’était pour moi très important parce que la légitimité d’un cuisinier vient aussi par sa formation et pas uniquement par ses expériences. Evidemment MasterChef c’est une sacrée aventure, mais pour être un jour cuisinier dans un endroit qui a un vrai succès d’estime, c’était important d’avoir ce diplôme. A part ça, je prépare des petits projets, je commence à être un petit peu sollicitée. Mais l’important pour moi c’est d’avoir une expérience en cuisine et c’est ce que je cherche en ce moment. Pour l’instant rien n’est concret, donc on verra ! "

meltyFood : Quels sont tes projets sur le plus long terme ?

Khanh-Ly : "J’aimerais bien ouvrir mon restaurant, mais pas dans l’immédiat, plutôt d’ici 5 ou 6 ans. Ce serait une cuisine très moderne, et surement sous forme d’un bar à vin. Les accords mets et vins, c’est quelque chose de très important pour moi. Ce serait une cuisine d’influences. Je n’aime pas dire une cuisine de voyage parce que l’on a tendance à confondre avec ces plats où on met un peu de tout sans grande cohérence. Mon approche est plutôt de comprendre le plat original qui vient d’une autre culture et je l’intègre ensuite à ma cuisine. Ça peut être un produit, une technique de cuisson. Faire des émissions de voyage et de cuisine me tenterait aussi."

meltyFood : Donc garder un pied à la télévision te tenterait ?

Khanh-Ly : "Je n’aimerai pas faire exclusivement ça, mais ça ferait partie de ma conception de la cuisine, parce que c’est avant tout beaucoup de découverte et de partage. L’enrichissement de la cuisine par le voyage est sans fin. Donc garder un pied à la télé, pourquoi pas, tout dépend du projet qu’on me propose. Ce n’est pas quelque chose que j’écarte."