Manger gras favorise la dépression

Ecrit par

Et si nos troubles du comportement étaient liés à notre alimentation ? Selon les résultats d'une étude scientifique menée à l'université de Louisiane, manger trop gras nuit à la santé du cerveau, pouvant favoriser la dépression.

Ce n'est pas pour rien s'il l'on nous rabâche sans cesse "pour votre santé, évitez de manger trop gras [...]". Dans une étude neurobiologique menée à l'université de Louisiane, les résultats montrent qu'un régime riche en graisses favorise les risques de dépression et autres troubles psychiatriques. Selon les chercheurs, en effet, manger trop gras altère notre microbiome intestinal (ensemble de microbes), se traduisant par des troubles gastro-intestinaux (inflammations etc). Conséquence : cela fragilise le fonctionnement de notre cerveau et entraîne l'apparition de troubles du comportement et de l'humeur. Bref, meltyFood l'a compris, un régime trop riche n'est pas bon pour la santé du cerveau. Après avoir lu ça, l'idée d'une Food Tax pour les produits trop gras nous paraît plus censée, pas vous ?

Manger gras favorise la dépression

Pour mettre en évidence cette découverte, les scientifiques ont effectué des expériences sur des souris. Certaines d'entre elles, non-obèses et ayant un régime normal, ont reçu une greffe du microbiome intestinal de deux groupes de souris différents. L'un a une alimentation contrôlée, l'autre un régime riche en graisses. Après analyse, les faits sont là : celles ayant reçu le microbiome du second groupe ont montré, en plus de l'apparition d'inflammations intestinaux, des troubles du comportement : anxiété, troubles de la mémoire etc. Des signes d'inflammation dans le cerveau ont également été constaté chez nos petits testeurs, pouvant expliquer ces changements de comportement et d'humeur. Une étude confirmant de précédentes recherches sur l'association entre troubles psychiatriques et symptômes gastro-intestinaux. Pour votre santé, la rédac vous conseille donc de suivre la liste des aliments que les médecins ne mangeraient pas. Parfois, un seul geste peut faire toute la différence.