Les Restos Du Coeur débutent leur campagne d'hiver

Ecrit par

Mis en place il y a trente ans, à l’initiative de Coluche, les Restos du cœur ont pris de l’ampleur et viennent d'entamer leur campagne d’hiver.

L’alimentation est un budget réduit pour les français. La 31e campagne d’hiver des Restos du cœur est ouverte malgré un environnement difficile après les attentats qui ont secoué Paris il y a quelques semaines. Et comme chaque année, les Restos ont besoin et comptent sur la solidarité des français pour aider les plus démunis. Cette année, ils prévoient de distribuer près de 128 millions de repas d’ici le mois de mars à plus d’un million de personnes. Pour cela, les Restos comptent sur la présence de 69 200 bénévoles répartis sur 2 111 centres ouverts quotidiennement jusqu’au mois de mars comme l’a affirmé le président, Olivier Berthe, repris par l’Alimentation Générale : "Le rempart contre la barbarie, c’est le lien humain. L’engagement associatif en fait partie". Passé le mois de mars, les centres se concentrent sur les personnes en situation d’extrême précarité.

Les Restos Du Coeur débutent leur campagne d'hiver

"J’ai une petite idée…" La phrase lancée par Coluche le 26 septembre 1985 sur les ondes d’Europe 1 a fait son bout de chemin. A l’aube de l’automne, l’humoriste lançait un appel pour "donner à manger à tous ceux qui ont faim" et n’avait probablement pas idée du retentissement de cette idée près de trente ans après sa mort. Si la première année, 70 000 personnes ont bénéficié de plus de 8,5 millions de repas servis par 5000 bénévoles, les Restos du cœur, aujourd’hui, ce sont plus d’un million de repas distribués lors de l’hiver 2014-2015 et des centres qui ne désemplissent pas. L'association fonctionne grâce à la solidarité des français : les dons et legs représentent près de la moitié des ressources de l’association. A cela s’ajoutent les recettes générées par les concerts des Enfoirés et les subventions. Mais les Restos du cœur comptent aussi sur les dons en nature qui permettent également de lutter contre le gaspillage alimentaire. Et justement, il est possible de transformer les aliments en poudre pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Source : Alimentation Générale