Les restaurants éphémères, effet de mode ou nouvelle tendance ?

Ecrit par

Ils incarnent à merveille la logique du happy few. Ils créent l’évènement, font le buzz et disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus. Les adresses éphémères sont aujourd’hui des incontournables du paysage gastronomique français.

Pour la deuxième année consécutivel’Alcazar remet le couvert. les cuisines de l'établissement situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés ouvrent leurs portes à une dizaine de candidats emblématiques jusqu'au 14 mai. Le concept du restaurant éphémère est simple. Tel un intermittent du spectacle, un restaurant émerge du néant, pour une durée limité. Plus le lieu est insolite ou le chef réputé, et plus la demande sera forte. En septembre à l’occasion de l’initiative "Tous au restaurant", le chef Alain Ducasse propose le Restomobile. Le resto truck se déplacait chaque jour dans un quartier différent de Paris, avec deux chefs, pour une quarantaine de couverts en deux services, l’un pour le déjeuner et l’autre pour le dîner. Résultats ? Tout était complet une heure après la mise en vente des places. Il existe des restos éphémères en haut de la tour Eiffel, le lounge Eiffel, un dans les hauteurs du Pullman Hôtel. Il y en avait même un le 21 décembre au pied du Mont blanc pour la fin du monde ! A l’occasion de la Fashion Week parisienne du 3 au 12 mars prochain, le Mandarin Oriental accueille le bar éphémère Bollinger. Ce genre d'événement est une aubaine pour les grandes marques ou groupes. Cela garantit une campagne de pub à peu de frais et un buzz immanquable. La politique du happy few est donc majoritairement appliquée.

Les restaurants éphémères, effet de mode ou nouvelle tendance ?

Plus c’est unique et exclusif et plus l’on en entendra parler. Le Cosy box devait être de ceux-là. Logé au sein de l’Arc, il a malheureusement pris feu lors de l’incendie qui a ravagé la boite de nuit parisienne dans la nuit du 21 au 22 février dernier. Il était censé être ouvert 4 nuits. Ambiance arty, cosy, entre gastronomie, galerie d’art et cocktails hors de prix. Le lieu s’annonçait déjà comme incontournable. D’autres en ont fait un mode de vie. Ainsi, Fabien Vie, chef montpelliérain, a réussi à fidéliser une clientèle qui le suit d’adresse en adresse. Sorte de Chef SDF, il annonce sur les réseaux sociaux ses soirées. Cela se vend comme des petits pains. Dans les mois à venir, il y a fort à parier que les restaurants et bars éphémères vont éclore un peu partout. Alors que penser de ce mouvement ? Après la folie des food trucks, la France serait elle devenue amoureuse de l’éphémère ? Court-circuiter l’ennui, la monotonie du lieu, de la carte, une manière alléchante de cuisiner sans charges. La cuisine, délivrée de la prison du lieu peut être plus libre, plus créatrice. En attendant que les restaurants classiques deviennent de l’histoire ancienne et que l’éphémère s’impose comme la norme, le chemin est encore long. Plus qu’une opportunité commerciale, cette mode est un modèle économique viable à exploiter. Qu'en pensez-vous ?

Les restaurants éphémères, effet de mode ou nouvelle tendance ?
Les restaurants éphémères, effet de mode ou nouvelle tendance ?