Les régimes alimentaires, sectes d'un nouveau genre ?

Ecrit par

Qu’ont en commun Dukan, Atkins ou encore Weight Watchers ? Outre le fait qu’ils vous aident à perdre du poids, ce sont surtout de très gros business lucratifs pour leurs fondateurs

On a tous essayé au moins une fois les régimes miracles. Les magazines nous martèlent d’opérations bikini ou encore de promesses pour perdre les 3 kg pris pendant les fêtes de fin d’année. En France le marché du régime est très lucratif et rapporterait plus de 3,6 milliards d’euros. Avec 15% d’obèses et plus 32% de personnes en surpoids, plus de 22 millions de personnes sont susceptibles d’être concernées. Et pour cibler une clientèle aussi large que possible, chaque acteur tente de se trouver une place de choix sur le marché en prônant les résultats de sa méthode. Parmi les leaders, on retrouve notamment Dukan, Atkins, Jean-Michel Cohen ou encore Weight Watchers. On distingue ainsi deux grandes familles de régimes : les hypocaloriques qui visent à diminuer l’apport calorique sans interdire d’aliments comme celui du docteur Cohen ou alors les protéinés comme celui du docteur Dukan qui visent à bannir les sucres et les graisses de l’alimentation. Découvrez d’ailleurs 15 idées reçues totalement fausses sur les régimes.

Les régimes alimentaires, sectes d'un nouveau genre ?

Ces différents spécialistes de la minceur rivalisent d’ingéniosité pour continuer d’exister sur un marché en constante évolution. La nouvelle tendance est le coaching en ligne. Et si on y associe une vente de produits dérivés, c’est le combo gagnant, à l’image de Pierre Dukan. D’autres privilégient l’ouverture de centres de suivi à des prix plutôt attractifs et basés sur la vente de compléments alimentaires à l’instar de l’espagnol Naturhouse qui a conquis plus de 500 000 français. Tous ces régimes, bien que très lucratifs, ne sont pas vus d’un très bon œil par les professionnels de la santé comme le Dr Jean-Michel Lecerf : "Les régimes d'exclusion provoquent des carences qui peuvent s'avérer dangereuses pour la santé". Entrainant une perte de poids rapide, la reprise l’est tout autant et beaucoup de diététiciens prônent plutôt un rééquilibrage alimentaire qui vise à modifier complètement les habitudes alimentaires sans passer par la frustration et la privation. Quant au végétalisme, découvrez comment adopter ce régime sans aucune ressource animale.

Source : Capital